mardi 8 septembre 2015

Aire d'autoroute en été (1/4)


Cet été a été chaud. Je parle de température. 


Parce que pour les rencontres, c'était jusqu'à ce soir là plutôt tiède. Rien de bandant. Les tchats tournaient en rond, ou plutôt je tournais en rond dessus, et continuais à confirmer que c'est plus une perte de temps qu'autre chose, et que ce côté addictif est terrible. J'avais donc décidé d’arrêter les tchats, et d'ailleurs, cela fait plus d'un mois que je n'y suis plus retourné et je compte bien tenir.

Je me suis alors replié sur le sauna de la ville proche. Bravant ainsi ma crainte d'être reconnu. J'y suis allé à 3 reprises en 15 jours, mais en juillet ou en aout, quand c'est la canicule dehors, qui va au sauna? personne!! à part quelques affamés comme moi, ou quelques rares personnes de passage, ou des habitués des lieux, qui font plus peur qu'autre chose...du coup, terminé le sauna l'été!!!

Résultats de recherche d'images pour « nuit aire d'autoroute »Je me suis alors posé la question des aires d'autoroutes, mais je n'ai pas les codes. Il y en a une près de chez moi où je me suis souvent arrêté, repérant le manège des mecs, mais jamais je n'ai osé. 

Mais le désir d'hommes était ce soir là très fort.

Ce premier soir, je dinais chez des copains. Ayant un peu bu, m'attardant un peu tard, en rentrant, je me décide à aller voir ce qu'il se passe sur l'aire. Il est près d'une heure du matin. Le ciel est clair, la lune brille. En arrivant, il y a quelques voitures, avec des silhouettes à la place du conducteur. Je me gare. Je sors de ma voiture et me dirige vers les toilettes qui sont vides. Mais je remarque un mec qui attends sous un arbre, un peu à l'écart. Je n'ose l'approcher malgré l'alcool qui je pensais m'aurait donné plus d'audace. Je retourne dans ma voiture. Au bout d'un moment, le mec rentre dans sa voiture et file. J'ai raté une occasion.
Du coup, je me dis que je vais faire comme lui. Je ressors, et vais me poster sous son arbre. 
A ce moment, j'entends une portière claquer. C'est une belle voiture, noire. Le mec est jeune, plutôt bien foutu. Il s'approche de moi, me regarde, je le regarde. Il fait le tour de l'arbre. Je ne bouge pas. Il retourne dans sa voiture, et file. Vexant, le garçon. En même temps, je n'ai pas fait un geste non plus pour l'attirer.
Dans les autres voitures, rien ne bouge. Au bout de 10 minutes, je décide de partir aussi, il est tard, et repars donc, constatant toujours avec étonnement cette difficulté à se montrer, à se rencontrer, alors qu'on est tous là pour la même chose!

Mais, le ver était dans le fruit.

Le lendemain, un peu frustré, et aussi un peu en colère de mon manque d'audace de la veille, je décide d'y retourner. J'y vais un peu plus tôt, vers 23h. Je n'ai pas bu. 
Arrivé sur l'aire, il y a des campings cars de touristes, avec femmes et enfants qui se dégourdissent les jambes. Mais l'aire est suffisamment grande pour pouvoir se faufiler sous les arbres. Je reprends la place que j'avais choisie hier. Au bout de quelques instants, je remarque q'un type est aussi posté à quelques arbres de moi. On s'observe, mais dans la pénombre des arbres, on se distingue mal. Je décide de m'approcher. Il bouge et se rapproche. Il semble âgé, il se colle derrière mes fesses, et commence à se frotter. Non, mon garçon, ce n'est pas comme ça qu'il faut aborder Arthur. Je me dégage doucement, lui fais comprendre d"un geste de la main que je ne suis pas intéressé et me dirige vers les toilettes, les camping cars ayant filé. Personne autour des toilettes, il y a trois ou quatre voitures arrêtées, mais personne ne bouge. 
En revenant dans ma voiture, arrive une autre voiture. Je distingue le chauffeur, que je crois reconnaitre comme un type de ma ville que j'avais remarqué dans un lieu de drague en plein air il y a quelques années. Mais il a une tête qui me plait bien alors que l'autre ne m'attirait vraiment pas. Je rentre dans ma voiture et j'observe le nouvel arrivé, qui se dirige vers les toilettes, en ressort, déambule, va derrière un hangar ouvert à tout vent, puis vers un autre bosquet. Il est habillé d'un bermuda blanc et d'un teeshirt rouge, style chemise Lacoste. Il est grand, a une belle gueule. Et ce n'est pas le type que je pensais. 
Je sors de la voiture et vais à sa rencontre. Je traine derrière le hangar, fais semblant de parler dans mon téléphone portable (des camping cars de touristes sont arrivés de nouveau, j'essaye  de faire l'"occcupé" par autre chose que la drague). Le type m'a vu, il se rapproche doucement, en regardant ailleurs, en me regardant aussi par moments...  
On se retrouve le long du mur en tôle ondulée du hangar.
On se regarde.
- "il n'y a pas trop de monde", je dis doucement.
- "si on veut", me repond-il dune voix plus assurée que la mienne.
- "Tu cherches?", je me hasarde à dire
- "sans doute la même chose que toi... approche"...
Je m'approche, il commence alors à me caresser le torse, je me rapproche aussi, je fais de même, nos bouches se trouvent, on s'embrasse doucement, puis nos langues se trouvent, et se découvrent avec de plus en plus de force , de fougue. Mes mains passent sous sa chemise Lacoste, les siennes sous ma chemise. Je caresse ses fesses, qui sont fermes, sent son sexe, qui semblent être d'une taille imposante. Lui aussi est parti à découvrir de ses mains mon anatomie et mon intimité. 

J'entends un bruit proche. Je me dégage.
On se regarde, quelqu'un n'est pas loin.
-"Tu es du coin? "me demande-t-il. 
- "J'habite la ville d'à côté".
- 'Moi aussi", dit-il. 
- "Tu connais cette aire? il n'y a pas un coin plus tranquille?"
- "c'est jamais tranquille à 100% ici".
Silence. puis, il reprends:
- "écoute, si tu veux, on peut aller un peu plus loin, je connais un endroit tranquille. Si t'es OK, tu me suis en voiture".
- "Ok", reponds-je, sans réfléchir plus que ça.

Et nous voilà parti, dans les routes de campagne, éclairées par une lune magnifique.
Et moi dans ma voiture de me dire que je suis peut-etre en train de faire une grose connerie, à suivre ce type je ne sais où.....

(à suivre....)
 

6 commentaires:

  1. Hello ...
    C'est dur de supporter l'attente des épisodes suivant !!! ... Vite Arthur ... La suite !!! ...
    O.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est ça, le teasing!!! patience, patience, ca arrive!!! j'espère pouvoir tout publier avant la fin de semaine!

      Supprimer
  2. Oh là là, c'est des choses qui me plairait bien ça mais en même temps ne pas avoir le contrôle de tout mon environnement et de mes rencontres m'effraie affreusement. Vivement la suite!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au début il faut regarder, s'imprégner, comme l'a fait Arthur et vois comme il y arrive maintenant !

      Supprimer
    2. Ah comme j'aimerais voir ça de près, en petite souris...

      Supprimer
    3. @artic sea:welcome back! content de te lire! et oui, tu peux suivre le conseil de estef!!
      @estef: et tu aimerais voir quoi de plus près? Articsea dans ce genre de plan? ou mes ébats avec cet homme avantageusement pourvu?

      Supprimer