jeudi 31 décembre 2009

Bonne Année à tous

Bonne année à tous!!!

Pour démarrer cette année, je vous propose de partager avec vous ce petit texte, découvert sur le net (slate , je crois?) il y a quelques temps, et auquel j'adhère totalement. J'aime beaucoup cette philosophie de vie, basée sur le plaisir de soi, des autres, certes raisonnable, mais qui rend la vie plus légère à mon sens.

Soyez heureux, faites de belles rencontres, et vivez!!!!

1/ Considère tes problèmes tels qu'ils sont, non tels que tu les vois ni tels qu'autrui les analyse ou les commente.
2/ Vis ce moment présent, là où tu te trouves présentement, ici et maintenant. Un seul jour à la fois, juste aujourd'hui, c'est bien assez.
Pénètre-toi du fait que le passé est vraiment passé et que tu ne peux plus rien y changer.
Pénètre-toi aussi que le futur n'est pas encore, que le meilleur peut advenir et que toute crise - personnelle, familiale ou sociale - est à la fois un danger et une opportunité.
3/ Ton bien-être dépend de la tendresse : tendresse pour toi-même, tendresse pour les autres. Si tu es un bon compagnon pour toi-même, tu le deviendras pour l'Autre, pour les autres. Sois spécialement attentif aux enfants, aux animaux, aux personnes handicapées, attentionné et poli vis-à-vis des anciens qui ont en dépôt sagesse, expérience et capital de souffrance. Mais nulle concession pour les cons, surtout s'ils sont people et friqués.
4/ Donne souvent pour t'enrichir mais toujours avec discernement : à l'un tu proposes, à l'autre tu imposes, pour le troisième tu diffères... Pas forcément des trucs ou des sous : l'amitié, c'est le don de son temps. Jamais tu ne feras de meilleurs placements que lorsque tu offriras.
5/ Essaie d'imaginer ton avenir de manière positive. Doute de tout, pas de toi-même. Doute surtout de ceux qui trouvent la vérité (tous les ayatollahs de la politique et de la religion) et crois celles et ceux qui la cherchent.
6/ Fais bien attention à ce que tu manges, essaie d'améliorer la qualité et la diversité de ta nourriture. Ne fuis pas le nectar vermillon qui réjouit le cœur de l'homme ni la blonde cigarette qui t'offre un plaisir volatil et un sentiment euphorique de transgression. La seule vérité en la matière : le poison, ce n'est pas la chose, mais la dose.
7/ N'essaie pas de vivre au-dessus de tes possibilités ni d'aimer au-dessus de tes moyens. Adapte tes désirs aux réalités de la vie et aux limites de ta personnalité.
8/ Ris aux éclats ! Surtout de toi-même. Le plus sera le mieux. Impérativement une fois par jour au moins.
9/ Ecoute un peu de musique chaque jour. Pas en bruit de fond ni la tête coincée entre deux oreillettes. Libère cet air sonore ! Car la musique est confidente, stimulante, savoureuse et fidèle compagne.
10/ Lis chaque jour, au minimum une page. Remémore-toi quelques poèmes que tu aimas dans ton enfance et récite-toi quelques bribes. La poésie élève l'esprit, dilate le cœur, allège ton humeur et tes humeurs. Laisse éteint le plus longtemps possible ton portable et fais de temps à autre une cure de désintoxication médiatique et télévisuelle.
11/ Durant la journée, offre-toi, si tu le peux - et sans nulle honte - de courtes plages d'un sommeil réparateur car la sieste est un accélérateur d'énergie et la paresse un limogeage consenti réservé à l'élite. N'oublie pas : le sommeil est le tiers de la vie qui guérit l'autre part.
12/ Sois un adepte convaincu et joyeux de l'orgasmothérapie, tout seul ou à plusieurs. L'isolement tactile rend sombre et hargneux quand l'autoérotisme ne rend pas du tout sourd ! Le sexe est bon pour le moral, stimulant pour l'imaginaire, vivifiant pour la santé (et préventif pour la prostate des seniors). Si c'est vital pour toi, abandonne toute religion castratrice et rabat-joie. Le contraire de croire ? Savoir. Le contraire de prier ? Rire. Le contraire de mourir ? Jouir et se réjouir.
13/ En définitive, tu n'as qu'une seule vie : la tienne. Tu n'as qu'une seule patrie : cette petite planète à soigner et à protéger. Les autres ne sont pas d'abord tes ennemis ni tes concurrents mais d'estimables et précieux compagnons. Savoure donc ta vie, écris-la quotidiennement, sans avoir peur des ratures ni des blancs sur la page ni même du vertige de la marge : connais-toi toi-même pour devenir qui tu es. Et tâche d'être heureux !

mardi 29 décembre 2009

Identité national et passé colonial, pour un véritable débat

Une fois n'est pas coutume, je reprendrais cet appel à la réflexion , que je trouve beaucoup plus riche et stimulant que celui du ministre de l'immigration:
C'est sur Rue 89: "Identité Nationale et passé colonial , pour un véritable débat"

Je ne ferais que citer, je ne peux m'exprimer plus clairement sur cette question.

Où l'on explique que la question est moins en effet « Qu'est-ce qu'être Français ? » mais bien, dans ce « grand débat », qui ne dit pas son nom : « Peut-on être noirs, Arabes, Asiatiques, ultramarins et Français ? » Car nous sommes encore, comme le rappelle très justement dans une tribune Yazid Sabeg, « hantés souterrainement » par l'histoire coloniale (Le Monde, 7 novembre 2009).

Juste en citation la fin de cet article:

Après avoir commémoré la destruction d'un mur à l'Est (1989-2009), il convient d'en abattre un autre : celui de nos imaginaires collectifs qui, à l'égard des populations des Suds ou ultramarines, n'a pas encore été déconstruit. C'est un des enjeux majeurs auxquels notre génération est confrontée et nous devons relever le défi avant que d'autres crises traversent nos outre-mers ou nos quartiers.

Alors oui, il faut choisir « son » débat et ce n'est pas celui de « l'identité nationale », mais bien celui de la manière dont se construisent nos identités collectives et nos valeurs communes, républicaines, dans la France postcoloniale, cinquante ans après les indépendances africaines.

Voir l'appel dans son intégralité sur www.achac.com.

mercredi 23 décembre 2009

Noël

C'est de circonstance, Noêl approche.

Je ne sais pas si c'est l'"effet Copenhague", les commentaires multiples sur cette consommation à outrance qui nous étouffe, mais ces fêtes me dépriment totalement. Je me suis senti totalement perdu et désemparé l'autre jour à la FNAC, dans un centre commercial où tout n'est que promotions commerciales et invitations à dépenser...je ne suis pas le premier à le dire, mais j'ai quand même l'impression qu'on a un peu perdu le sens de ces évènements. Moi, ça me gonfle, et je préfèrerais ne pas le fêter, ce 25 décembre, ou autrement, sans toutes ces obligations de familles , de cadeaux, de bonne bouffe, et autres...Je préfère faire la fête pour un évènement qui est une vrai fête, pour un copain, un parent, un proche, ma femme, mes enfants ou moi...mais là, non, je n'y arrive pas...tout comme le 31 d'ailleurs...si encore j'étais croyant, peut-être...

MAis, je vais tout de même sacrifier au rituel de Noël , avec victuailles, cadeaux et autres...je vais y prendre plaisir , oui, certainement, mais cette année, je suis un peu amer...je ne sais pas pourquoi...

En attendant, comme le veut la tradition, je vous souhaite à tous de bonnes fêtes de Noël, avec des retrouvailles authentiques et de beaux moments de tendresse familiale...(et ce n'est pas toujours évident...)....et tout plein de magie partout (c'est aussi ça, Noël!!)

vendredi 11 décembre 2009

histoires de fesses

Quand Arte fait du cul, c'est quand même pas mal!!!très cul-ture évidemment, mais moi j'aime. Avec l'incontournable Jean-Luc Hennig , auteur d'une indispensable "Brève histoire des fesses" (c'est hyper intéressant....). C'était hier en seconde partie de soirée, et j'ai raté le début!!!

Une citation retenue (si ma mémoire est bonne), que je vous livre, et qu'il faut que je retienne pour la ressortir et frimer dans un dîner en ville...:

"Le progrès social se mesure par l'indépendance des fesses."

Albert Cossery (auteur que je n'ai jamais lu, mais qui m'attire; mort il y a quelques années dans un hôtel parisien où il habitait depuis des années, après avoir vécu à Alexandrie. Toujours entouré de très belles femmes...)

jeudi 10 décembre 2009

allez voir chez 14141 si j'y suis!!

Aujourd'hui, ce n'est pas chez moi qu'il faut me trouver, mais chez 14141 qui avait lancé il y a quelques jours une proposition intéressante: plutôt que de faire la promo de "moments sexes" sans lendemain et finalement assez stériles (ce que je fais néanmoins de temps en temps, ici même, et qui intéresse pas mal de lecteurs en fait), mettons en valeur ces moments de l'intimité des couples, qui sont aussi chauds, voire plus, que ces rencontres fugaces, et qui s'enrichissent tellement de la relation dans la durée, et surtout dans le sentiment amoureux de l'un pour l'autre , au sein du couple. C'est cette succession de moments intimes, sensuels et amoureux, qui pimentent notre vie, et qui construisent notre histoire, qui permet justement à cette histoire de durer , et de se renouveler. Mais il faut tous les jours être imaginatif, et au mieux, sans se forcer, ce qui n'est pas toujours facile.
Rien n'est jamais acquis, et surtout pas dans les affaires de l'amour!!!

Comme le dit 14141, "raconter une expérience sensuelle ou sexuelle insolite avec sa compagne ou son compagnon, qu‘on soit hétéro, gay, lesbienne ou trans à en faire rougir les adaptes des « 3C» ";
Vous pouvez relever le défi, si le coeur vous en dit....

samedi 5 décembre 2009

Des mots...

Hier et avant-hier, deux jours de travail à 3 sur les objectifs des deux ans à venir. On bénéficie de l'apport d'une espèce de "coach" , mon collègue et moi, pour préparer ce boulot. Intéressant par moments, à d'autres, je m'ennuie à mourir. Comme on est très complice, avec Marc, mon alter ego, on se marre quand même, à utiliser des expressions qui ne font rire que nous, ou des allusions compréhensibles que par nous. Au bout d'un moment, je me suis mis à noter des mots qui me plaisent, qui sont sortis de nos échanges. Je n'ai noté que ceux qui me plaisent, ce ne sont pas forcément ceux qui habillent en général mon quotidien . Je vous les livre, en vrac. Et si quelqu'un arrive à trouver au travers de ces mots qui est mon employeur et quel est mon boulot, il sera récompensé!!!-je ne sais pas encore comment, vous pouvez faire des propositions...

Les voilà: simulacre, alerter, connexe, partage opérationnel, fantasmagorique, innovant, outil, cadre, conchier, il vous sied, mécanisme, articulation, bichon, pète-couille, distordre, prisme, transversaux, logique, mécanique

mardi 1 décembre 2009

Injection dans des orifices

Ce soir, mon fils, 19 ans récemment, après une visite chez un ORL suite à une otite douloureuse (ce n'est pourtant plus un gamin, mais comme quoi, tout peut arriver...) doit s'injecter un produit dans le nez...Il déteste ça. Je le branche, pour le destresser, en lui disant que c'est sans doute comme aspirer un rail de coke...et là , il me dit: "non, mais moi, je déteste m'injecter des trucs dans mes orifices, nasaux ou autres d'ailleurs...c'est immonde, et ça doit être hyper désagréable".
Et moi de lui rétorquer: " ...pas si sûr...tout le monde n'est pas du même avis!". Il n'en croyait pas ses oreilles, pourtant affaiblies par l'otite..Ma femme a aussi été plutôt étonnée, non du contenu de ma réflexion (elle en connait un rayon sur mes turpitudes-mais pas tout...-), mais plutôt par le fait que j'insinue "ça" devant mon grand fils....C'est vrai que je n'aurais pas aimé que mon père me fasse une réflexion de ce type, mais les temps ont changé , non? et puis, j'ai du mal à ne pas retenir ce genre d'humour avec lui, surtout depuis qu'il est "en âge" de comprendre.

mardi 24 novembre 2009

Donateurs...ou autres idées lucratives??

Mes chers fidèles lecteurs, et les moins fidèles aussi , d'ailleurs...
N'auriez-vous pas une idée pour que je récupère très rapidement de façon honnête, légale, et rapide quelques milliers d'euros ? j'en aurais besoin...en cette fin d'année de crise financière...!!!
Vous pouvez aussi me faire des dons si c'est plus simple pour vous, mais je ne peux pas vous délivrer un reçu fiscal....

lundi 23 novembre 2009

Réchauffement

C'est sûr , que ce genre de rassemblement peut contribuer à réchauffer les sens...mais moi, si j'habitais la Bourgogne, j'y serais allé pour satisfaire mon côté voyeuriste, exhibitionniste, artistique, et pour le bon vin!!!
De quoi je parle? mais de ça: 700 personnes nues pour le climat....

mercredi 18 novembre 2009

J'adore le bleu


Moi, ça me plait bien , ça...surtout que j'adore le bleu...mais je ne savais pas que ça existait dans cette couleur...


c'est piqué aux 400 culs, j'en ai déjà parlé il y a deux posts...

lundi 16 novembre 2009

"Finalement, j'aime bien les grosses"

Il y a deux ans, j'ai eu une abominable crise de sciatique..je ne le souhaite à personne..vous marchez comme un petit vieux, on a l'impression d'avoir pris 100 ans en une journée...J'étais en plus en déplacement professionnel à l'étranger , dans un endroit paumé de chez paumé, où aucun médecin , ni médicament ne peut vous soulager: juste les remèdes traditionnels faits de tisane et autres...mais contre la sciatique, c'est pas hyper efficace. Je craignais le retour en avion (5 petites heures, c'est pas énorme, mais avec ce genre de crise, on ne peut rester plus de 15 minutes assis..il faut être allongé ou debout). Je m'étais donc imbibé de cognac avant d'embarquer : j'ai dormi comme un bébé et suis arrivé à bon port, direct chez mon médecin, traitement de piqures homéopathiques (et ça a marché) et puis ordre de faire du sport "doux"...c'est à dire? "natation ou stretching , et arrêtez le jogging, trop mauvais pour les genoux, et donc le nerf sciatique!!!"..

Du coup, me voilà en route vers les cours de stretching, que fréquente ma femme depuis un moment (" c'est un truc de bonne femme, le stretching"!!)..et cela fait 2 à 3 ans que je continue, vu que ca fait effectivement beaucoup de bien pour la sciatique...

En revanche, pour le moral , c'est plutôt hard!!!Moyenne d'age ? allez, 65 ans , et on est gentil...genre de personnes: plutôt de sexe féminin, victimes des aléas du temps, et c'est pas bandant du tout, mais alors pas du tout: maigres à faire peur, décharnées ou au contraire obèses et difformes, impossible de se plier , sans aucune souplesse dans les gestes, coincées de partout!!!oui, je ne suis pas sympa, ces femmes sont pourtant adorables, mais bon, c'est pas des top modèles , c'est sûr..!!! Voilà ce que je me disais les premières fois où j'y allais où j'étais certainement le plus jeune, et en tous les cas, le seul homme...

Mais après , j'ai déchanté: ces femmes finalement sont plutôt en forme, et présentables (je sens que je vais avoir plein de commentaires de protestations sur ce post...)...car le pire, c'est quoi? mais ce sont les mecs!!! c'est une horreur, aucun soin, encore plus coincés que les nanas, grassouillet à souhait et sans grâce, négligés, déformés, avec des bedaines pas possibles, parfois aussi décharnées, mais à faire peur, sans plus aucune sensualité qu'une femme a encore,, même avec l'âge, ni plus aucune virilité ou signe de vitalité un peu crédible. La décrépitude, quoi!!! ....donc là, quand vous voyez l'ampleur du désastre, vous vous dîtes: "jamais je ne serais comme eux"..et vous vous grouillez de vous "entretenir"...bon, mais apparemment , notre destin est sans doute de devenir un jour ou l'autre tous comme ça.!!...

En revanche, j'ai eu une expérience des plus intéressantes lors d'un cours où l'on devait faire un exercice à deux. Je me retrouve avec une mastodonte , plutôt jeune (la quarantaine quand même, mais par rapport au reste des participantes, c'est très jeune.....) on doit s'asseoir , et se mettre dos à dos , se coller le dos....et bien , quel bonheur qu'un dos moelleux, où s'appuyer , se frotter, se blottir....!!! J'ai adoré, sans le lui faire remarquer quand même....elle , par contre a dû moins apprécié mon physique mince....
Mais depuis, je ne vois plus les femmes d'un certain poids avec le même oeil..il faut dire que je n'ai jamais eu d'expériences avec une personne vraiment plus imposante que moi...

mardi 10 novembre 2009

bisexuel, mon cul

Au hasard du surf sur internet, je découvre ce blog, "Les 400 culs" , ma foi, plutôt intéressant, et très orienté. Pour amener de l'eau au moulin du fameux débat sur la bisexualité, j'ai trouvé cet article plus qu'intéressant. Allez-y voir...

Quelques extraits:
Ca commence comme ça :

En 1948, Alfred Kinsey, avance que nous sommes pratiquement tous bisexuels: “Le monde ne se résume pas à des oppositions binaires, explique-t-il. Tout n’est pas noir ou blanc." Dans un essai coup de gueule, Karl Mengel en profite pour renvoyer dos à dos les hétéros-racistes et les homos-sexistes.

Hétéro, homo… Pourquoi vouloir à tout prix se définir? Alors que pour l'essentiel d'entre nous, la vérité se trouve ailleurs, dans une zone indéfinie, trouble et troublante, qui englobe des désirs polymorphes et des motivations obscures. Selon Alfred Kinsey, père de la sexologie, "la nature ne produit que très rarement des catégories parfaitement étanches. Il n’y a que l’esprit humain pour inventer des groupes, étiqueter le réel et forcer les faits à entrer dans de petites cases distinctes. Le monde du vivant est un continuum, dans tous ses aspects, un large éventail constitué d’un seul tenant. Plus tôt nous assimilerons cette idée en ce qui concerne la sexualité humaine, plus tôt nous parviendrons à une solide compréhension des réalités du sexe.


Ca continue comme ça :

Sur le plan strictement physique, nous sommes tous ambivalents. C’est-à-dire capables de jouir –en fermant les yeux, en nous laissant aller au vertige– sans trop savoir qui est celui, ou celle, qui nous absorbe ou qui nous pénètre. Sur le plan érotique, bien sûr, chaque être ayant ses préférences, nous avons besoin de choisir nos partenaires. Il y en a qui préfèrent les hommes, d’autres les femmes, ou les trans ou les garçons manqués, c’est certain. Mais faut-il pour autant en déduire que les mots "hétéro" ou "homo" sont pertinents? Le mot "bisexuel" est-il lui-même pertinent? Dans Pour et contre la bisexualité, Karl Mengel dénonce l’usage de ce terme -“bi”- qui renvoie de façon réductrice à la norme binaire: lorsque le sexe est entré dans le discours, les néologistes se sont mis en tête de jeter un pont (bi) entre deux chimères, dont l’une (hétéro) avait au préalable été créée comme un pendant artificiel à l’autre (homo), elle-même illusion langagière visant à cloisonner le champ sexuel au nom de la morale du moment.

Et ça se termine comme ça:

Des deux côtés du poste-frontière établi entre les normes obligatoires, il y a donc des gens qui se méfient des autres (stigmatisés “bisexuels”) et qui les traitent de “traitres”, d’imposteurs ou de menteurs. Il semble en effet louche que l’on puisse trouver du charme aussi bien aux hommes qu’aux femmes de nos jours, tellement les idéologues ont bien fait leur travail: les hommes viennent de Mars, les femmes de Venus, alors faites votre choix. Et pas question d’être dans l’entre-deux. Ce qui fait dire à Karl Mengel: “C’est un fait peu connu, mais Eros s’appelle aussi Metis dans la théologie orphique. La métaphore dit joliment l’évidence qui voit la sexualité réunir les opposés, cela à l’intérieur de soi. On a donc forcément un peu de l’autre dans le corps, qu’importe son genre, et le désir s’en trouve complexe, insaisissable mais infini.” La libido contient tous les possibles.

Pour et contre la bisexualité, Karl Mengel, collection L'attrape-corps, éd. La Musardine.

Osez la bisexualité, de Pierre des Esseintes, éd. La Musardine.



Mur et Europe

Vous ne trouvez pas qu'ils en font beaucoup sur les 20 ans de la chute du Mur? C'est sûr, c'est un évènement incroyable, inimaginable quelques années plus tôt, qui symbolise vraiment le passage d'un monde à un autre. Mais , je trouve qu'on en met une sacré couche, notamment sur la radio publique.
Alors , je me dis, avec le 11 novembre qui deviendrait journée de la réconciliation franco-allemande (il était temps, après tous ces morts....), n'est-on pas en train de créer une date "nationale européenne", je veux dire une fête européenne qui serait célébrée dans toute l'Europe, (comme en France on fête le 14 juillet et le 11 novembre), le 9 novembre 1989 lançant l'ouverture de la construction européenne à l'Est ? On a l'hymne, le drapeau, la devise, le passeport, l'Euro, il manquait des dates symboliques (car le 9 mai, Fête de l'Europe, commémorant la déclaration Schumann de 1950 existe bien , mais n'est pas très populaire...)...

On va y arriver à être citoyen européen...et être français , ca veut dire quoi alors? on s'en fout , en fait, à l'heure du 9 novembre 1989!

jeudi 5 novembre 2009

Nouvelle mission : si vous l'acceptez....

Ma situation professionnelle se modifie. Après une année de mission dans un autre établissement, je réintègre la structure mère, et mon ancien poste. En un an , les choses ont le temps de bouger...et c'est violent : nouveau supérieur(très bien d'ailleurs, et plutôt mignon), nouveaux bureaux (et là, c'est la régression...je vous raconterais), fonctions en redéfinition....et là, ça fait plus(+) que drôle....je retrouve ma secrétaire , qui est restée la plante verte qu'elle était (lu sur le blog de Mr3, "ma vie cubique" un post -que je ne retrouve pas-sur sa secrétaire , adorable, gentille, mais innefficace , et inamovible...j'ai un peu la même), mais qui devrait bouger ailleurs....

Très dur de revenir après un an d'absence là où on était, même si de nouveaux "challenges"(ouah...!!) se profilent....mais je crois que je vais quand même aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte....d'ailleurs, si quelqu'un veut de moi, avec un bon job bien payé à me proposer, je suis preneur...

Bon, et je retrouve mon collègue, devenu copain, Marc, qui a assuré en mon absence...et bien , là, c'est trop dur...car , il a maintenant une certaine légitimité que je n'ai plus, ou que j'ai, mais uniquement basé sur mon passé....confrontation des égos....
En plus, je l'adore(sans aucune connotation sexuelle, ok...rien de ça entre nous..de toutes les manières, moi, je ne mélange pas cul et boulot, trop compliqué à gérer après..)....mais au boulot, on reste assez pro, avec quelques moments de franches rigolades...Je trouve ça donc trop dur, d'autant plus que , avec le recul, je vois des trucs professionnels que je trouve aberrants, sur lesquels il s'est lancé...et sur lesquels il ne veut pas revenir : "on se bat pour les mêmes valeurs , non?"me lance-t-il, mi-sérieux, mi moqueur....
Bon, on a deux mois pour redéfinir clairement nos missions....ca va pas être facile....vous serez tenu au courant...

Et puis, là, j'ai moins de temps disponible...donc , je n'arrive plus à tenir le rythme de lecture de vos blogs, donc ne vous étonnez pas si je vous "fréquente" moins, c'est juste un problème de temps.....

lundi 2 novembre 2009

"manque de diversité, un virus infecte vos fichiers"

On m'a envoyé cette vidéo aujourd'hui.... je la trouve super... !!!! Quelque part, ça ne doit pas être loin de la réalité.....(avec le son, c'est top...)

samedi 31 octobre 2009

Fréquentations

En fait, je m'étais complètement planté avec mon "logiciel de fréquentations" de ce blog....à chaque fois que je le consultais, il me donnait le nombre de visiteurs sur la période du mois précédent, soit environ 200/mois ....et donc, je trouvais que franchement, ca ne décollait pas...

Et puis, hier, j'ai découvert la fonction "calcul sur toute la période depuis la création jusqu'à aujourd'hui", et qui me permets de totaliser plus de 750 visiteurs uniques!!!!(dont 68% sont des lecteurs fidèles..merci à vous, fidèles lecteurs ).
Ouahh!!là, mes chevilles enflent, je suis très fier d'avoir attiré autant de monde, en plus des 4 coins de la planète....bon, je ne suis pas encore une star de la blogosphère, je sais, mais je n'ai pas cette ambition...et je suis très bien comme ça....

Finalement, c'est aussi un peu bizarre, ce désir de savoir si on est populaire, ou aimé, de vouloir mesurer son audience, vous ne trouvez pas? un peu comme la mesure de son sexe.....

mercredi 28 octobre 2009

Regard de braise

On avait discuté sur un chat...lui avait 10 ans de moins que moi...d'après conversation sur msn et cam, il avait une bonne gueule...Rdv est pris le lendemain matin, avant le boulot....vers 8H30...je lui amène les croissants, il est un peu bluffé , mais quand je promets un truc (je lui avais dit sur le chat, il pensait que je blaguais), je le fais...
Le mec est plutôt beau, même très beau, miam miam..ce sera un bon petit dejeuner...il a été marié, a des gamins, mais a préféré arréter cette double vie...c'est un vrai homo qui adore les mecs, n'a jamais dragué une fille, s'est toujours laissé draguer , et a fini par se marier avec la seule fille qu'il ait jamais connu...ça, il me le dira plus tard...pour l'instant, il me regarde, et finit par me rouler une pelle sauvage, passionnée, comme j'adore, qui ne tarde pas à faire son effet dans mon bas-ventre....je lui rends la pareille, glisse mes mains sous sa chemise, sens son dos musclé, baisse vers ses fesses...mes doigts glissent sous son pantalon, il n'a rien en dessous..il commence à défaire sa ceinture, je fais de même, on se retrouve sur son lit..on se désappe progressivement, restant en boxer, gonflé à bloc..je le lui retire délicatement, et prends en bouche ce sexe dur et long , doux et bon...excessivement propre...il gémit doucement, je lui caresse le ventre, imberbe, lui titille les tétons, que je reviens mordiller , pour ensuite reprendre sa bouche et sa langue fougueuse...on se regarde dans les yeux, il a des yeux de braise, d'un bleu clair, qui inspire plutôt le froid, mais qui sont là, chargés d'une chaleur, d'un désir puissant...il lache ma bouche, m'allonge sur le lit, pour à son tour me mordiller les tétons, me branler avec sa main puis gober mon sexe, de toute sa grand bouche...je profite pleinement du moment, j'adore..le caresse de la main, là où je peux..il se met alors en position pour démarrer un 69, et je me retrouve allongé, son sexe dans ma bouche, le mien dans le sien..je découvre peu à peu ses fesses, lui caresse son anus, lui introduit délicatement un doigt, puis , voyant sa réaction, un second, qu'il semble apprécier...il revient m'embrasser, et me demande de le prendre tout de suite.....je suis un peu étonné, mais m'exécute sans rechigner, après qu'il m'ait donné une capote...il se met à quatre pattes, puis je le prends par derrière, (tout ce qu'il y a de plus normal), progressivement, et pendant que d'une main, je le branle , j'éprouve une sensation rare, chaude, sensuelle, rarement ressentie...son cul est délicieusement bon, je ne saurais dire pourquoi....je m'y sens trop bien, tellement bien que je jouis sans doute un peu trop rapidement, mais quand même à mon grand plaisir....il apparait satisfait, termine de se branler , pour éjaculer d'un long jet sur son ventre....on reprend notre souffle , nos esprits, et vif comme l'éclair, me propose un café, à déguster avec mes croissants...

C'est autour du café et des croissants qu'il me racontera son mariage pour convenances sociales, sa femme qui doute , plus par sa "négligence" d'elle que par des tromperies cachées, puis son "coming out" libératoire pour lui et pour elle...et aujourd'hui, totalement assumé, élevant ses enfants, bien déterminé à ne jamais retoucher une femme, à la recherche d'un compagnon mais sans se prendre la tête, mais plutôt avide de se faire prendre le cul, ou de prendre celui des autres....

Il doit partir au boulot, et me raccompagnera en voiture... 30 minutes de voitures où on continue à échanger....on promet de se revoir un de ces jours...

Je ne l'ai jamais revu, j'ai souvent rediscuté sur un chat avec lui, jusqu'à ce jour du mois dernier où il m'a gentiment remballer...j'étais un peu vexé..je ne sais pas pourquoi il m'a balancé comme ça: soit je suis un mauvais coup, soit il me trouve trop agé, soit il ne supporte plus les bi, soit il ne revoie jamais deux fois un mec rencontré sur un chat, soit tout ça à la fois, soit rien du tout, et je me prends la tête pour rien...

Une chose que j'aime bien, pourtant, dans ce type de rencontres, ce n'est pas que le sexe, mais la rencontre d'une personnalité, d'un monde , à peine entrevue, mais en tous les cas, dans son intimité, et qui semble authentique...une personnalité, un monde, que je n'aurais sans doute jamais rencontré autrement...

lundi 26 octobre 2009

Notes de lecture

"C'est ça, le secret de l'équilibre du monde.C'est ça, la formule originelle de la création: la parfaite imperfection des choses.L'équilibre parfaitement déséquilibré.L'évidence contrariée. Rien n'est simple, rien n'est juste, rien n'est logique jusqu'au bout. Tout est infiniment nuancé, complexe et subtil. Les plus sensibles ne font pas nécessairement des artistes, les persévérants ne sont pas forcément récompensés, l'argent ne fait pas le bonheur, la beauté pas toujours le charme ni les grosses bites forcément les bonnes queues".

Nicolas Fargues "le Roman de l'été" p181

Bouquin que je suis en train de lire. Je me sens très proche de cet auteur , dont j'ai déjà lu plusieurs livres. Celui-ci est son dernier. Je suis tombé la dessus tout à l'heure, ça me plait....

mercredi 14 octobre 2009

Echec..et divagations

J'ai commencé ce post sur un échec perso, et me voilà qui dérape sur la résistance d'hier et d'aujourd'hui...je laisse le texte comme il m'est venu, vous en ferez ce que vous voudrez......

Voilà, je me suis pris une bonne baffe dans la gueule..un bel échec (professionnel, mais pas lié par exemple à mon déplacement à Paris de septembre, pour ceux qui me suivent un peu..)...je m'y attendais un peu, mais bon, je suis déçu quand même....Hier soir, j'étais mal...Aujourd'hui, j'ai vu mes partenaires qui se sont plantés avec moi, et ça m'a fait du bien....on remet ça, et on ne se laisse pas abattre...la riposte va tomber ..et dans 3 mois: Bingo!!!! ou de nouveau échec...mais je pense que ce sera Bingo (je suis optimiste par nature, et je me dis toujours qu'il faut partir en vainqueur, sinon on arrive à rien...)!

Mais bon, il ne faut pas se laisser abattre, résister dans l'adversité , comme disait l'autre...alors on résiste...et par les temps qui court, il y a de quoi faire , en terme de résistance!!!!

A propos de résistance, ce week end, j'ai été voir "L'Armée du Crime" de Guédiguian, sur Manouchian et sa bande de résistants (on y voit même Henri Krasucky, l'ancien leader CGT dont j'ignorais ce passé) pendant la guerre(la seconde mondiale)...ça m'a énormément troublé...
Déjà, j'ai plein de copains arméniens, donc j'étais en terrain connu, et je connaissais plus ou moins l'histoire, mais pas dans ce détail....c'est des héros, ces types, il n'y a pas à dire, et leur héroïsme simple fait chaud au coeur...
Par contre, il n'y a pas un français pour rattraper l'autre: c'est eux qui torturent, qui montrent un zèle impitoyable pour "faire plaisir" à l'occupant...et toutes ces petites trahisons "ordinaires" (voir la concierge), ça me fait froid dans le dos....
Quand je vois ce genre de films, je me demande toujours comment j'aurais agi, réagi dans ces circonstances....je pense que j'aurais parlé sous la torture, je ne pense pas que j'aurais torturé, mais quand je lis les témoignages de types qui ont torturé, notamment pendant la Guerre d'Algérie, et qui se demandent aujourd'hui, comment ils ont pu faire ça, je m'interroge toujours sur mes réactions dans des situations exceptionnelles.....

Et aujourd'hui, comment je réagis à ce qui se passe autour de moi ? sur des scènes de racisme ordinaire, maintenant , j'ouvre ma gueule...mais je ne sais pas si je prendrais le risque de me faire casser la gueule.....je ne sais pas...je ne sais vraiment pas...je suis franc avec vous, ça vous choque peut-etre , mais je ne me sens pas un héros, et ça me fait peur, en fait, cette part d'incertitude qu'on a , je pense, chacun en soi....

mardi 13 octobre 2009

disparition d'un blog

Depuis hier, ou peut-être avant-hier, je ne sais pas, Dark Angel a fermé son blog. Il avait annoncé qu'il arrêterait son blog, au grand désespoir de ses lecteurs. Il avait ses raisons, et ça le regarde. Mais bon , c'est triste de voir un blog disparaître, on finit par s'y habituer , de suivre la vie d'un homme qu'on ne connait que virtuellement, et parfois en réel, avec ses hauts et ses bas. Ce blog m'a appris en plus plein de choses. Je pensais pouvoir au moins y piocher de temps en temps quelques trucs, mais non , c'est terminé!!!
A bientôt Dark Angel, je suppose qu'on te retrouvera un jour ou l'autre, sous une forme ou une autre. En attendant, longue et belle vie!!!

samedi 10 octobre 2009

Libido d'automne?

C'est curieux, il suffirait d'écrire que sa libido est au point mort, pour la voir revenir au galop!!!
Le blog comme exercice d'exorcisme de la mort du désir?

vendredi 9 octobre 2009

Désirs d'automne ???

Je ne sais pas si c'est l'automne qui arrive, mais ma libido est en berne...désirs proche de l'encéphalogramme plat...c'est peut-être l'âge aussi, mais je ne pense pas avoir déjà atteint la limite d'âge à ce sujet!!!!

Bon, mon activité sexuelle n'est pas à zéro non plus, mais disons que je me laisse faire , et ne prends aucune initiative....ça a ses charmes aussi, malgré tout! mais en général, ça ne se passe pas de cette manière!

Sans doute le boulot? , qui m'obsède un peu trop en ce moment (c'est pas habituel!), avec d'éventuels changements dans quelques mois...je ne sais pas...ou une volonté de me "recentrer" sur moi et mon petit monde?

et je me demande aussi si je suis toujours bi...il me semble avoir changé à ce sujet...vous allez me dire: tu n'as qu'à le vérifier! ben oui, mais j'ai pas trop envie, c'est dément , non?

Si quelqu'un a une solution, je suis preneur....

Loin

Je voudrais raconter ce souvenir....
Mais le voici effacé désormais...il n'en subsiste presque rien-
car il gît loin, très loin dans ma prime jeunesse.

La peau comme du jasmin...
Cette soirée d'août-était-ce en août?- une soirée...
C'est à peine si je me rappelle les yeux;ils étaient bleus, je crois...
Ah oui, bleus; d'un bleu de saphir.


Constantin Cavafy, in "En attendant les barbares et autres poêmes" Poésie, Gallimard

samedi 3 octobre 2009

gentille Virginie



Comme Virginie est vraiment très gentille, elle m'a adressé un certificat de gentillesse personnalisé!!!
Je ne sais pas si elle m'imagine comme ça, mais bon pourquoi pas, c'est plutôt flatteur!!
Je le partage avec vous...vous passerez peut-etre un week end encore meilleur (chez moi, il a démarré sous le signe du soleil!!!)

vendredi 2 octobre 2009

Gentil ?


Voilà, Virginie m'a décerné le diplôme de "gentil"...c'est gentil, ça!!merci, Virginie!!!

C'est vrai que je suis un gentil gars, tu ne t'es pas trompé!!Tout le monde me le dit, ou le dit à mes proches:"oh, oui, il est vraiment gentil, Arthur, il est toujous là quand il faut, toujours à l'écoute, etc..."

...trop gentil , donc , trop bon trop con!!!voilà, j'en ai un peu marre de jouer les gentils (mais , c'est vrai , je pars du principe que les autres le sont aussi , gentils, et qu'ils recherchent la paix et l'harmonie pour tous), car le monde n'est pas toujours "gentil", et je me retrouve souvent le dindon de la farce!!!celui qui se fait baiser au final (dans un sens , c'est, parait-il agréable, mais là, ce n'est pas ce que je recherche...)...

Donc , depuis , quelques mois, je ne suis plus aussi gentil...d'abord, je dis non très souvent, beaucoup plus qu'"avant"..et ça, autour de moi, on ne comprends pas , avec des réflexions du style ("t'as des problèmes en ce moment? réponse en général : non, c'est toi mon problème! résultat systématique: un con de moins à gérer....)..;ensuite, j'ai arrêter de vouloir faire plaisir à tout le monde: je ne fais plaisir qu'à mes proches (ma femme, mes enfants, les "vrais" amis, et moi -trop bon de se faire plaisir..-et puis, à Virginie, il faut le dire!!!)...Car tout le monde ne mérite pas votre gentillesse, même si je suis en général partisan d'être gentil avec tout le monde, pour qu'à son tour, "tout le monde " soit gentil avec les autres...mais , les cons, c'est des cons, et quand ils ne comprennent pas, il n'y a rien à faire , donc arrêtez de me prendre aussi pour un con!!!

En gros, j'ai remis des limites un peu partout , et ca va très bien, bien mieux d'ailleurs!!!!!j'arrive enfin à faire à peu près tout ce que j'ai prévu de faire....(dont tenir ce blog!!), et aller à l'essentiel.

Alors , comment Virginie arrive à voir que je suis gentil? Je le lui ai déjà dit, d'abord, elle est très psychologue, intéressée par les autres, coquine (ça pourrait n'avoir rien à voir avec la gentillesse, mais en fait, c'est tout à fait lié, car pour être coquin(e), il faut s'intéresser au minimum à l'autre , dans une optique "gentille", et pas négative...). Et puis, je l'ai dit, c'est vrai , j'ai un fond gentil, et ça doit se sentir un peu sur le blog, puisque avec Virginie, on ne se connait que virtuellement, et qu'elle n'a que le blog pour faire cette observation.
Donc , merci d'avoir reconnu ma gentillesse.

Bon, ensuite, il faut "tagger" 6 personnes gentilles, à qui envoyer le diplôme...mon problème, c'est que je ne connais pas beaucoup de blogger, moi!!!et qu'ils sont presque tous déjà "diplômé de gentillesse". Donc , je vais botter en touche, et ne tagger que quelques gentils bloggers, à savoir:
  • 14141(sans qui je ne serais jamais allé aussi loin dans cette histoire de blog, une vrai écoute, ce 14141!!),
  • Phoenix(qui me semble un type très bien, même s'il semble compliqué, mais qui n'est pas compliqué!!),
  • Charlemagnet,( qui ne se laisse pas faire par les cons, mais sait reconnaitre les personnes qui méritent la gentillesse!!).
  • un con caduc , qui me semble un type bien, .....et gentil...en lus, il aime l'opéra, il ne peut être méchant....
Finalement, ça en fait 5, c'est pas mal....j'en aurais bien taggé d'autres, style Chrisbi que j'aime bien, mais il est déjà diplomé.....et puis, il faut en laisser pour les autres, parce que à la fin, on va être tous des "gentils", et là, le monde sera un peu moins méchant.....

A vous de jouer, maintenant!!!!

PS: il me semble avoir compris que le but du tagg est de tagger d'autres gentils...(je suis peut-être à côté de la plaque ,tant pis!!)

lundi 28 septembre 2009

Couilles de pape : suite et fin ?

Cet après-midi, arrive un copain à la maison, avec un panier plein de 10kilos de couilles de pape, violettes, charnues, coulantes de miel, et de ce petit lait blanc, indiquant qu'elles ont été fraichement cueillies...je suis gavé!!!
et je vais pouvoir faire quelques provisions de confitures jusqu'à , disons, début décembre ....!!!

dimanche 27 septembre 2009

Moi , j'adore les couilles...(3)




l'intérieur...n'est-ce pas hyper sensuel??
(bon OK, je ne suis pas un grand photographe...)

samedi 26 septembre 2009

"kiss-in day"

C'est Virginie(http://www.lesrevesdusimorgh.net/wordpress/?p=1503) qui m'y fait penser...Ce samedi, c'est kiss-in: que les homos s'embrassent en public dans un lieu fixé, à un moment fixé à l'avance...
Y a-t-il besoin d'un jour spécifique pour ça? je sais, il y a des endroits où c'est un délit, mais à Paris, est-ce que cela se justifie? si cela peut favoriser encore la banalisation du baiser gay, oui...mais la semaine dernière, lors de mon séjour à Paris, j'ai été étonné de voir, et pas que dans le Marais , de nombreux couples homos (hommes ou femmes) s'embrasser sur les trottoirs, dans les jardins publics, sur les quais de Seine....Ca m'a bien plus...!!
bon, apparemment, ce n'est pas que à Paris, mais aussi dans d'autres villes....je vais me renseigner...

vendredi 25 septembre 2009

Moi, j'adore les couilles(2)





Voilà les photos des couilles...lesquelles vous préférez? les vertes ou les violettes?


Moi, j'adore les couilles...(1)

Moi, j'adore les couilles....celles que je préfère? les moyennes, violettes, qui sentent bon la Provence, par une belle chaleur d'été, avec leur peau qui fait penser à du velours...d'autres préfèrent les blanches, bien charnues, gonflées à bloc....moi , c'est les moyennes violettes, hummm!!! un petit peu flétrie, mais pas trop...sinon, on n'en tire pas le meilleur...le meilleur , c'est quoi? mais quand on croque dedans: une bonne giclée, au goût de miel chaud, quand on les cueille sur site...

Et puis , là, on les ouvre, on regarde l'intérieur, et ce n'est plus une couille que l'on a en face de soi, mais une très belle chair, couleur bordeaux, striée , pleine de vie et de désirs, qui fait penser, à quoi? mais plutôt à un sexe féminin, sensuel, sucré, ouvert, en demande, velouté, au goût de miel(je me répète , oui, mais c'est trop bon!)...

Certes, oui, la figue, ou couille du pape, m'a toujours fasciné: d'abord c'est bon, délicieux,et puis sa forme est plus que suggestive, et son intérieur aussi...j'en raffole, en ce mois de septembre de fin d'été...

J'en fais des confitures, Confiture de couilles du pape: facile: un peu moins de sucre que de figues (en poids), les figues sans peau, passées au mixer ou juste coupées en quartier, un bâton de vanille, au feu dans une casserole, dès que ça bout, baissez le feu, laissez cuire 15 minutes, vérifiez sur une assiette que la confiture"prends"(i.e qu'elle ait une consistance de confiture et pas de liquide), puis mettre en pot...on peut aussi rajouter du rhum pour donner un petit gout supplémentaire...en général, la réserve de pots de couilles du pape ne passe pas l'automne (à moins d'en faire évidemment une très grande quantité!!)..c'est dommage, car avec le fois gras, au moment des fêtes entre autres(mais pas que...), c'est top!!!

Des photos dans le prochain post

mercredi 23 septembre 2009

Thé ou café?

Première rencontre avec un blogger, Dark Angel,(http://lesailesdudsir.blogspot.com/), ça s'arrose. Et bien, non, j'ai été nul, j'aurais dû offrir le champagne, au lieu de ça, je me suis laissé inviter. A charge de revanche...

J'étais un peu intimidé en fait, tendu avant l'heure du RDV...pour une fois , je suis à l'heure, lui est en retard...On se retrouve finalement: je l'imaginais plus grand, c'est marrant, comme on se fait une idée sur des gens qu'on ne connait pas en réel..(c'est comme les voix au tel: les plus charmantes n'appartiennent pas toujours aux plus charmant(e)s physiquement...Mais là, ce n'est pas le cas...)..plutôt bien fait de sa personne , l'ange noir, avec une voix déterminée et claire...

On va parler près de deux heures, et comme l'a écrit Dark Angel sur son blog(http://lesailesdudsir.blogspot.com/2009/09/ou-cafe.html), je vais dire pas mal de trucs sur moi, et j'ai l'impression de l'avoir fait peu parler de lui, finalement. C'est marrant, on discute de choses et d'autres, et chacun se dévoile peu à peu, avec beaucoup de respect. Mais bon, tout cela reste entre nous, confidentiel, ami(e)s bloggers.

Il me parle quand même de ces projets de ses jours prochains. Je suis étonné , le lendemain , de lire sur son blog , sa détresse, son désespoir...je n'ai rien senti ce jour là, sans doute était-il loin de ressentir ce sentiment de solitude qu'il éprouvera le lendemain... je pense qu'il va nous revenir de ses vacances avec un moral en hausse, en tous les cas , je lui souhaite!

A très bientôt, Dark Angel!

mardi 22 septembre 2009

Devinette.....


Qui devinera ce que représente cette image, où elle a été prise, dans quel cadre?

Paris, Paris....

Une semaine à Paris, même presque 10 jours, le pied!!!!Paris est ma ville, où je me sens bien , où j'ai passé les 20 premières années de ma vie(banlieue aussi), et j'adore!!!pourtant, je suis bien aussi dans ma province, vie plus facile, qualité de vie, etc...mais vraiment, à Paris, je me sens chez moi!!!!

Bilan des 10 jours? ...du boulot, oui, mais je suis plus satisfait que prévu...on verra les fruits de mon labeur dans quelques temps...des découvertes: la Cité de l'immigration, vous connaissez, ou "le PAlais de la Porte Dorée"...j'y reviendrais sur un post spécifique....des rencontres: des copains perdus de vue depuis 10 ans, et retrouvés , comme si on s'était quitté hier!!!..et puis, ma première rencontre avec un blogger, qui m'a fait énormément plaisir, et que j'espère je reverrais lors d'un prochain passage...j'y reviendrais aussi....
en attendant, j'ai plein de trucs à faire à mon retour, je vais essayer de me mettre à jour rapidement, mais ça prends du temps..... Patience , Patience....

samedi 12 septembre 2009

Reviens

Reviens souvent me prendre,
sensation bien-aimée, reviens me prendre-
quand la mémoire du corps se réveille,
et qu'un désir ancien tressaille dans le sang;
quand les lèvres et la peau se souviennent,
et que les mains ont de nouveau l'impression de toucher.

Reviens souvent me prendre, la nuit,
à l'heure où les lèvres et la peau se souviennent....



Constantin Cavafy, in "En attendant les barbares et autres poêmes" Poésie, Gallimard

jeudi 10 septembre 2009

Désirs et ordinateur

Depuis quelques temps, je passe plus de temps que d'habitude devant mon ordinateur: boulot, blogs, internet, messages, etc...
Depuis quelques temps, mon désir me semble diminuer, tant pour les femmes que pour les hommes.
Hier, je n'ai pratiquement pas utilisé mon ordi. Ce matin, le désir était au rendez-vous.
Y aurait-il un lien entre l'addiction à l'ordinateur(et pas uniquement internet) et l'intensité du désir ?
ou bien faut-il chercher des raisons ailleurs? (certains vont me dire que tout est dans la tête, certes, mais ce qu'on lit sur l'écran de l'ordinateur n'influence-t-il pas le contenu de la tête, et donc à terme, celui de mon boxer ?

Paris

Bon, je monte à la capitale la semaine prochaine!!!je suis ravi,j'adore Paris!!!!...
si je peux rencontrer des bloggers ou lecteurs qui le souhaitent, et si je trouve le temps...il "suffit" de me prévenir...par mail par exemple...

Chewing gum

Avez-vous remarqué comme le fait de mâcher un chewing gum dénature totalement l'attitude d'une personne, lui retirant tout le naturel, toute la classe , l'élégance qu'il(elle) pouvait avoir?
Je déteste, non, je méprise les machouilleurs de chewing gum, ils ont l'air stupide, abruti, vide...

Même si parfois, il m'arrive à moi aussi de succomber au chewing gum...
mais si rarement....

samedi 5 septembre 2009

Devoirs plaisirs à la demande de Virginie, sur les livres et la lecture

Suite à la demande de Virginie(http://www.lesrevesdusimorgh.net/?p=1283, je n'arrive pas à intégrer les liens sur le blog, je ne sais pas pourquoi, donc il faut recopier cette adresse, ou cliquer à gauche dans la liste des blogs que je lis), voilà mon devoir de rentrée.....(j'aurais bien rajouté des questions, mais je vais faire un hors-sujet, et la maîtresse Virginie me donnera un devoir supplémentaire...donc , je m'en tiens aux questions....)

1 - Plutôt corné ou marque page ?

Marque page

2 - As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?


plein... mes copains savent que j'adore lire, et que j'aime partager mes goûts...c'est donc une manière de découvrir des nouveaux auteurs

3 - Lis-tu dans ton bain ?


Non, c'est infernal, et pas agréable du tout...je préfère lire allongé sur la canapé du salon, dans mon lit, ou sur la plage...

4 - As-tu déjà pensé à écrire un livre ?


depuis tout petit, j'ai décidé d'écrire un livre. J'ai commencé à l'age de 18 ans...j'ai retrouvé il y a quelques années les 3 premières et uniques pages de ce roman en fait jamais vraiment commencé, ni achevé: mon amour pour une fille inaccessible, qui était la copine de mon meilleur copain. Je ne la vois plus, et quand je la vois, je me demande bien ce qui m'attirait chez elle....
Mais je ne perds pas espoir d'écrire un jour un roman, ou autre chose. J'ai en ce moment un gros besoin d'argent (si un lecteur donateur veut soutenir mon désir(!), il peut se manifester....), donc je me suis dit que le Goncourt 2010, c'est moi qui l'écrirais!!! à raison d'une ou deux pages par jour, je peux arriver à sortir un livre de poids , non?...en même temps, je pense qu'il faut vraiment avoir quelquechose à dire pour écrire, et vu la quantité de livres "nombrilesques" qui sortent , et finalement peu intéressants, je ne pense pas avoir quelque chose à apporter à la littérature (je suis hyper lucide, non?). Pour l'instant, le blog me suffit pour épancher mes doutes, questionnements, coups de coeur, et autres idées farfelues qui pourraient traverser ma tête, et m'aider à m'exprimer par écrit.

5 - Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?


La seule série que j'ai lue , c'est "Millénium"...j'ai été littéralement happé...tellement bien, que je n'ai toujours pas lu le troisième, pour me réserver ce plaisir unique (vu qu'il n'y aura pas de 4eme , puisque l'auteur est mort - même si le 4eme serait écrit en partie, et dans son ordinateur, conservé par sa compagne....-...c'est un peu comme les opéras de Mozart, que je pensais connaitre tous, et dont j'ai découvert Idoménée cet été (voir post de début juillet)

6 - As-tu un livre culte ?

Pas vraiment. Plusieurs livres qui m'ont fait beaucoup d'effet:

Plusieurs: Murakami : "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil"
Barrico "Soie"; Ce sont deux livres que je donne les yeux fermés...

"Dalva" de Jim Harrison

L'illiade et l'odyssée;

18 - L’auteur que tu regrettes de ne pas avoir lu ?

Ulysse de james Joyce, je n'y arrive vraiment pas...je ne comprends pas sa renommée...mais je vais réessayer un de ces jours, il doit bien y avoir quelquechose, c'est pas possible...

Virginia Woolf, jamais eu l'occasion de lire, mais ca me semble très interessant...voir le film "The Hours"..très beau

"La recherche du temps perdu" de Proust: j'adore, mais je ne trouve pas le temps...ca me touche énormément, la langue est magnifique...

"Belle du Seigneur" de Albert Cohen: il paraît que c'est magnifique, mais aussi chiant...jamais lu..j'y viendrais peut-etre un jour...

7 - Rencontrer ou non l’auteur du livre ?

pourquoi pas? ça m'est arrivé dans des Salons du Livre, mais en général , trop bref et superficiel..je connais personnellement un auteur (pas connu, je vous le dis tout de suite): parler littérature avec lui est un pensum, car il se prend pour un grand écrivain... mais je pense que les Grands, comme tous Grand Homme ou Femme, sont des personnes très humbles. Je n'en ai hélas jamais rencontré personnellement.

8 - Aimes-tu parler de tes lectures ?


Oui , j'adore..échanger des points de vue, avoir de nouveaux éclairages ou interprétations

9 - Comment choisis tu tes livres ?

les critiques littéraires, le feuilletage dans les librairies, le hasard, les avis des copains, c'est très varié.

10 - Aimes-tu relire ?

Ca ne m'arrive pas souvent, le seul je crois que je relis régulièrement est "L'univers, Les dieux, les hommes" de jean-pierre Vernant (la mythologie grecque reracontée par un grand helleniste, c'est magique...
sinon, je crois en fait que je n'ai jamais relu d'autres livres, j'aimerais pour certains....dont "Sous le Volcan" de MAlcom Lowry que j'ai lu à 20 ans, et dont je pense n'avoir rien compris à l'époque..

11 - Une lecture inavouable ?


y en a-t-il? je ne pense pas....Mais bon , en même temps, et en réfléchissant, je lis des romans à forte connotation homosexuelle, dont je ne parle pas dans mon proche entourage...par exemple, John Rechy, "La cité de la nuit" qui avait été mentionné par MAtoo(http://blog.matoo.net/), sur son blog il y a quelques temps. J'ai aussi mon "Enfer" (tout en haut de ma bibliothèque, à droite, accessible avec une échelle, pour éviter que les enfants ne tombent dessus). Ma femme est au courant, mais était peu interessée jusqu'à maintenant , bien que maintenant , elle s'y mette....Un jour, est tombé du rayonnage "Histoire de la littérature érotique " de Alexandrian, alors que je discutais avec une copine tunisienne devant la bibliothèque..je n'ai pu que lui montrer en lui disant que c'était très bien...du coup à ma grande stupéfaction elle m'a demandé de le lui prêter et l'a lu en une semaine...

12 - Des endroits préférés pour lire ?

voir question 3

13 - Un livre idéal serait pour toi ?

Bien écrit, autant poétique, philosophique, romanesque, politique....qui parle de la Vie, avec intérêt, souffle(la littérature américaine est je trouve interessante la dessus, la française d'aujourd'hui manque de ce souffle) et vigueur, qui nous fait rentrer dans un monde inconnu, qui m'apporte quelquechose pour ma petite tête, qui me touche, qui me fait évoluer, avancer...et si possible qui ait le même effet sur les autres!!!...

14 - Lire et manger ?

éventuellement, des chocolats ou des caramels au beurre salé...

15 - Lecture en silence, en musique, peu importe ?


En silence , ou le bruit des vagues et du vent....

16 - Le livre te tombe des mains, tu vas quand même jusqu’au bout ?


si il tombe , parce que j'ai sommeil , je continue le lendemain..si je n'arrive pas à accrocher , j'arrête...en général, je me force à lire les 50 premières pages...

17 - As-tu un livre culte

voir question 6

19 - Ton livre de chevet tout de suite ?

En général, j'en ai plusieurs...
là, c'est "L'univers, Les dieux, les hommes" de jean-pierre Vernant (voir question );
"La haine de l'Occident" de Jean Ziegler (mon côté "il faut sauver le monde des horribles financiers capitalistes et autres"),
les poèmes de Cavafy(voir le blog)

samedi 29 août 2009

Plus d'une fois , au cours de ma vie, j'ai fait ce que je n'avais pas décidé, et ce que j'avais décidé, je ne l'ai pas fait

"Plus d'une fois , au cours de ma vie, j'ai fait ce que je n'avais pas décidé, et ce que j'avais décidé, je ne l'ai pas fait....(les actes) ont leur sources propre et sont les miens de façon tout aussi autonome que ma pensée est ma pensée, et ma décision ma décision."
Bernard Schlink, Le Liseur.

Je viens de commencer la lecture du "liseur" (adaptation au cinéma "The reader" que je n'ai pas vu). Je tombe sur cette phrase(p29, Folio) que je trouve si juste...combien de fois, j'ai agi complètement différemment de ce que j'avais prévu de faire....quelqu'un peut m'expliquer pourquoi?

Je trouve ça en fait très inquiétant. On ne se connait pas soi-même, et de quoi est-on capable? du meilleur comme du pire.Et souvent, je me demande ce que pourrait être le "pire" pour moi. C'est une question qui me revient toujours en boucle. Il y a, je pense, des antidotes(l'ouverture, la rencontre, le dialogue, la confrontation des opinions, la Culture), mais on ne sait pas toujours comment on réagira dans une situation donnée.

lundi 24 août 2009

Canicule, sexe et glaçons: petite recette

En début d'été, j'avais lu un article marrant sur slate.fr sur l'effet de la chaleur sur le sexe: est-ce que ça vous stimule ou vous rend paresseux? Vu ces temps de canicule actuellement (bien que ça a l'air de se terminer), j'ai trouvé un moyen agréable de tirer profit de cette chaleur. Enfin, j'étais pas tout seul.

Voilà la recette, qui s'applique à tous: hétéro, bi, gays et autres...

Contexte: un après-midi bien chaud (en température), environ 36, 37, 38°...

démarrez avec une glace, type eskimau, au chocolat ou autre parfum. Dès que votre partenaire commence à sucer la crème glacée, glissez lui gentiment qu'il/elle pourrait alors sucer autre chose...De manière surprenante et inattendue, il/elle devrait glisser l'eskimau dans votre bouche, baisser votre caleçon/culotte/slip si vous en avez un sur vous, et se mettre à lécher gentiment votre sexe en érection( c'est un peu autobiographique, si vous voyez ce que je veux dire), de sa bouche bien glacée et chocolatée...Effet immédiat, décuplant l'érection , et le désir...

passez ensuite sur un lit, canapé ou autre lieu confortable pour la station allongée, votre partenaire devra continuer ce qui a été entrepris, pendant que vous continuez à déguster l'eskimau dans la bouche et savourer ce qui se passe sous votre nombril... proposez alors de remplacer votre partenaire afin qu'il puisse se rafraichir la bouche avec l'esquimau pas terminé, et prenez le relais...

Une fois l'eskimau terminé, allez chercher des glaçons...en sucer un rapidement, puis si votre partenaire est une femme: le faire glisser lentement à l'entrée de ses lèvres..intimes...et commencer à le lui glisser doucement dans son intimité..au début, elle devrait être ravie, mais agir doucement , afin d'éviter que les contours du glaçon ne lui fassent un peu mal...laissez le glaçon de côté, puis la sucer de votre langue gelée..effet normalement immédiat : elle crie doucement, ravie de cette froideur renouvelée au milieu de son sexe, que vous pouvez prolonger le temps que vous souhaitez ...

si votre partenaire est un homme: reprendre alors un glaçon dans la bouche, pour ensuite venir le sucer.. lui, allongé sur le dos, venez caresser son sexe avec le glaçon, ce qui lui procurera une sensation contradictoire de brûlure, et froid glacial simultanément, impliquant tout un tas de sensations des plus agréables...le glaçon fondant, l'eau glacée coulera le long de son bas ventre..profitez en pour vous désaltérer un instant en buvant rapidement cette eau ( en plus,ça évitera de tremper les draps ou le canapé...coucou, Mr propre), ce qui aura aussi un effet intéressant pour votre partenaire...

ensuite, le sexe étant normalement dur, et refroidi(mais pas mou, bien au contraire) par cette caresse buccale glaciale, vous pouvez vous empaler sur ce sexe dur, gelé, chaud, brulant, je ne sais plus! Si vous êtes une femme, vous ne saurez plus ce qui vous transperce si agréablement et jouissivement votre intérieur (c'est ma partenaire qui me l'a confié!); si vous êtes un homme, je ne sais pas car je n'ai pas expérimenté avec un homme..donc , j'attends les commentaires de mes lecteurs pour savoir si c'est aussi intéressant pour un couple gay masculin...et si vous êtes deux femmes, j'attends aussi les commentaires....

....la suite? à votre guise, je vous laisse imaginer comment un couple continue ce genre de contacts épidermiques(!)... mais c'est une très bonne entrée en matière (sans jeu de mot)

Je voulais vous faire partager cette expérience, plus(+) qu'agréable, et destinée à tous: hétéro, bi, homos...c'est vraiment à la portée de chacun, universels presque!!!il suffit d'un bon congélateur!!!!

dimanche 23 août 2009

baisez, baisez

Je reçois Le Monde 2 ce matin. En couverture : "l'impuissance masculine , c'est fini!"
Intéressant cet article, où j'apprends que le pénis ne s'use, que si l'on ne s'en sert pas!!!Conclusion : il ne faut pas arrêter de baiser, au risque de connaître trop souvent des pannes , du sexe mou!!! Autant vous dire que ce genre d'article ne fait que mettre de l'eau à mon moulin!!!

Explique que aujourd'hui on peut presque tout guérir, dans ce genre de pathologies, mais que quand même, le désir est quand même à la base de toute bonne érection, et qu'il peut être terni autant par des causes physiologiques que psychologiques, type mauvaise estime de soi, compliments mal placés d'une dame, problèmes affectifs, de boulot, perso, etc....Personnellement, je me rends compte que quand mon boulot me stresse, que j'ai l'impression d'être dans une impasse, ou ça décuple mon désir (besoin de se défouler, de tout oublier en me noyant dans le sexe?)ou ça l'annihile complètement.

La conclusion est inquiétante: devant l'accès de plus en plus facile aux pornos , les jeunes complexent de ne pas avoir des "engins" monstrueux, et ne comprennent pas que leurs copines ne soient pas des salopes assoiffées de bites et de baise!! Conclusion: "Aujourd'hui, après la vague féministe, beaucoup de femmes ne savent plus jouer les courtisanes, donner du plaisir, faire bander les hommes. Quant aux hommes, ils ignorent l'univers de la volupté, des caresses, du tantrisme, savoir se retenir. Certains tombent dans le porno. Il ne suffit pas de leur donner des pilules, il faudrait reprendre toute l'éducation érotique"
ouahh, c'est l'horreur!!!mais c'est tout un programme: militons pour la transmissio d'un érotisme partagé!!! (et je pense que pas mal de bloggeurs peuvent jouer un rôle là dedans!!!)

Autres informations marrantes: les mots pour parler de l'impuissance ...je vous livre en vrac: mourir au cul de la princesse, s'endormir sur le rôti, lever le siège, faire Charlemagne(alors là, je me demande d'où ca vient, il était impuissant Charlemagne?), mettre les chaussettes à la fenêtre, avoir le pousse-mou, l'oreille basse, remettre son bonnet....j'adore toutes ces expressions!!!!!

mercredi 19 août 2009

trop chaud, trop de boulot

Il fait chaud, j'adore!!!
Trop de boulot, je déteste!!!surtout quand il fait chaud....

et pas trop le temps de lire les blogs.....mais j'y arrive un peu quand même....

il faut que j'aille nager, me faire des plaques de chocolat, et perdre quelques kilos superflus!!!!

vendredi 14 août 2009

La vitrine du bureau de tabac

Ils étaient là, près de la vitrine très éclairée
d'un bureau de tabac, parmi beaucoup d'autres.
Leurs regards se croisèrent par hasard,
et le désir inavouable de leur chair
s'y exprima gauchement, avec gêne.
Puis quelques pas hésitants sur le trottoir-
jusqu'à ce qu'ils échangent un sourire, un léger signe.

Alors ce fut la voiture bien fermée...
le rapprochement passionné des corps;
l'union des mains, l'union des lèvres.


Constantin Cavafy, in "En attendant les barbares et autres poêmes" Poésie, Gallimard

lundi 10 août 2009

la magie d'internet

Internet , c'est un peu magique quand même. Je suis impressionné par les personnes que j'ai pu rencontrer sur internet(sur les blogs, sur les reso) qui m'ont vraiment apporté quelque chose...bon, il y a aussi du déchet, certes. Mais , ceux qui en valent la peine rattrapent pour les autres. Et puis, Internet permet de rencontrer des personnes qu'on n'aurait jamais rencontrées autrement: milieux social ou professionnel totalement différents, éloignement géographique, différence de générations, etc...

Certains , je ne vais jamais pouvoir les rencontrer, d'autres , je les vois plus ou moins régulièrement. je suis par exemple en "correspondances épistolaires" par internet avec un mec , plus ou moins mon age, qui bosse à 4 ou 5 000 km d'ici(à vue de nez, enfin, 5 ou 6 heures d'avions!!), patron respectable, qui ressent à peu près les mêmes choses que moi sur à peu près tout...étonnant!!!..on s'est vu deux fois: pour prendre un café, et quelques mois après , dans une chambre d'hôtel!!!..on arrive jamais à faire coincider nos agendas...mais il y a une réelle complicité entre nous...ce pourrait être mon "meilleur copain"..et peut-etre que si on passait une semaine ensemble , on se détesterait...

J'adore ces rencontres virtuelles, qui deviennent parfois réelles, et qui sont très souvent le fruit du hasard.

En pleine rue

Son visage sympathique, juste un peu pâle;
ses yeux marron, légèrement cernés;
vingt-cinq ans, mais en paraissant plutôt vingt;
avec quelque chose d'artiste dans la mise
-un rien dans la nuance de la cravate, la forme du col-
il déambule au hasard de la rue,
comme ébloui encore par le plaisir défendu,
ce plaisir entre tous défendu qu'il vient de connaître.


Constantin Cavafy, in "En attendant les barbares et autres poèmes" Poésie, Gallimard

dimanche 9 août 2009

Vos commentaires

J'adore vos commentaires...d'abord, ils sont sympas..et puis, ils m'apprennent plein de trucs...C'est une vrai surprise , ce blog, par ce que je me risque à écrire et à y publier (je n'aurais jamais cru!), et par les réactions au travers de vos commentaires...continuez donc ..j'adore..
Et puis, il y en a qui m'impressionnent , à lire et commenter tout mon blog d'un coup...je crois avoir répondu à presque tous les commentaires qui appelaient une réponse ou un autre commentaire...merci Dark Angel!!

trop rapide!!!

Un petite histoire pour faire sourire!!

Je dois aller à Paris dans deux jours…je suis seul un matin.. je fais un tour sur le internet, afin de trouver une rencontre rapide… et il faudra que ce soit rapide, car j’ai très peu de temps, une demi heure de libre entre midi et deux… coup de bol, je trouve 2 mecs , apparemment très biens les deux qui me laissent leur tel, l’un près de gare de Lyon, l’autre à république.. Vu le temps que j’ai , j’opte pour gare de Lyon.. je l’appelle vers 13H, pour lui confirmer que j’arrive, avec un peu de retard.. on n'aura pas 30 minutes pour se toucher , mais 15 minutes… j ‘arrive , en courant, en transpiration, je sonne, il ouvre…moi en costume, lui en tenue decontract , plutôt jogging. Je ne sais pas pourquoi , mais en général dans ce genre de situation, je suis très stressé au début, un peu intimidé, sans savoir comment m’y prendre.. Ce jour là, je suis très à l’aise, et rigole pour un rien.. Lui est un peu plus âgé que moi à mon avis, mais on a le même gabarit. Il est homo, en couple, mais son copain vit avec quelqu’un, donc ne le voit que le week end ( ?). Il est sans doute d’origine maghrébine, mais pas sûr, apparemment prof ou intello en tous les cas vu les bouquins qui traînent sur les tables...

Après deux, trois mots, et moi hilare, je lui dis que il faut qu'on se dépêche.. j'ai à peine 15 minutes... on commence à s'enlacer , se toucher, s'embrasser.. plutôt agréable ..assez vite, les mains sur les fesses, puis sur le sexe.. ouverture des chemises, il est hyper poilu, comme j'ai rarement vu... déboutonnage de boutons, les pantalons tombent... des boxers apparaissent ...avec des choses très tendues à l'intérieur, qui se laissent découvrir très vite. .il s'assied sur une espèce de canapé... sa queue droite comme en i, que je prends à pleines mains, très dure, très longue.. apparemment très excité... j'approche mes lèvres, commence à le sucer... et puis en 30 secondes,, j'entends: « arrête, je viens »..et le voilà qui se met à éjaculer... alors là, ça aussi , je n'avais jamais vu.. .Il se confond en excuses.. « je suis trop stressé, avec ce temps limité, je ne peux pas me contrôler. ça m'arrive toujours dans des situations comme cela ». .Moi je me retrouve un peu idiot, la queue raide, mais bientôt pendante... mais je suis totalement hilare.. j'aurais pu être vexé, ou hyper déçu en d'autres temps.... là , je me marre, je ne sais pas pourquoi... « ne t'inquiètes pas, ce n'est pas grave. .de toutes les manières, on ne pouvait pas faire grand chose avec si peu de temps.. et au moins c'est fait pour toi » lui dis-je. Le temps de me rhabiller, échanger deux mots, et me voilà reparti à mon RDV où je n'aurais que 5 minutes de retard...
Bon , la prochaine fois, je ferais plus attention... et morale de l'histoire: si on n'a pas au moins une heure devant soi , mieux ne vaut rien faire, plutôt que de courir n'importe où....

jeudi 6 août 2009

Blog et identité(s): un(e) ou plusieurs

Suite au commentaire de Virginie, concernant Pessoa et les hétéronymes....

Il me semble que l'on a tous plusieurs facettes, peut-être des identités un peu différentes, réunies dans une seule personne que nous sommes...j'aimais bien Amin MAalouf, qui dit( dans "les identités meurtrières" je crois) qu'il est tout autant arabe, libanais, de culture française, fait de plein de trajectoires différentes, et qu'il ne peut être réduit à l'une ou à l'autre, et que aujourd'hui , se dire "je suis français", ou "libanais" ou "xxxx" ne veut plus dire grand chose...et que donc , vouloir réduire dans un cadre restrictif un peuple ou un groupe spécifique(les arabes, les occidentaux, les musulmans, les chrétiens, les bleus, les rouges, les mangeurs d'herbes, et les mangeurs de viandes, etc...) est totalement incohérent, et poursuit-il porteurs d'intolérance et de violences futures.

Pour revenir à ma petite personne, je serais donc au travers de ce blog avec mes particularités, mes traits divers, mes ambigûités et mes contradictions, mes interrogations.

Alors , si il fallait ouvrir un blog pour chaque facette de sa personnalité ou en fonction de chacun de ses intérêts, ce serait très difficile pour moi...déjà , pour un seul, je fais actuellement un gros effort de régularité -que je ne pourrais à mon avis pas tenir dès septembre...- alors en tenir 3, 4, 10 ou plus: impossible pour moi....je préfère tout réunir en un..et je vais peut-etre faire des découvertes sur moi.

A l'expérience de ce mois de "blogage", finalement , je me rends compte que ce que j'ai envie de partager , c'est beaucoup de la poésie, ou une perception poétique de la vie...je ne m'y attendais pas...(bon, il y a aussi d'autres choses , plus hot, certes...).

9a n'a peut-etre pas beaucoup d'intérêts pour vous , ce que j'écris...mais je m'en fiche...moi, ça me sert à faire un peu le point dans ma tête.

mercredi 5 août 2009

Pessoa

Si j'adore Cavafy, je voue une passion similaire pour Pessoa, poête portugais, contemporain de Cavafy, bien que je l'ai beaucoup moins lu. Je l'avais découvert en 1984, à une époque où peu de traductions étaient disponibles. C'est une amie portugaise qui me l'avait fait connaître.

Cette amie m'avait offert "Visages avec masques" de Fernando Pessoa, traduit et présenté par Armand Guibert(qui n'a apparemment rien à voir avec Hervé Guibert..) . Elle avait recopié au début du livre un poème qui me suit depuis ce temps-là, mais que je n'ai pas trouvé dans ce livre. Je ne sais pas de quels recueils il est extrait, ni à quel hétéronyme il appartient:

Je ne suis rien
Je ne serais jamais rien
Je ne peux vouloir être rien
A part ça, je porte en moi
tous les rêves du monde.





PS: Pessoa a écrit sous divers noms d'auteurs (Alberto Caeiro, Alvaro de Campos, Ricardo Reis, etc...), en développant pour chaque nom une oeuvre très particulière et caractéristique, créant ainsi plusieurs auteurs, qui en fait n'en étaient qu'un seul, d'où le terme d'hétéronymes.

mardi 4 août 2009

Autant que possible

Et si tu ne peux mener la vie que tu veux,
essaie au moins de faire en sorte, autant
que possible: de ne pas la gâcher
dans trop de rapports mondains,
dans trop d'agitation et de discours.

Ne la galvaude pas en l'engageant à tout propos,
en la traînant partout et en l'exposant
à l'inanité quotidienne
des relations et des fréquentations,
jusqu'à en faire une étrangère importune.


Constantin Cavafy, in "En attendant les barbares et autres poèmes" Poésie, Gallimard

lundi 3 août 2009

Sous les pêchers, un soir d'été

Ici, un de mes meilleurs souvenirs de sexe...mais je ne sais pas si je le laisserais longtemps sur le blog...ca pourrait en choquer certains

Je m'ennuyais ferme..un petit tour sur les resos internet de drague, rien d'intéressant. Et puis, je suis tombé sur P..., avec qui j'ai longtemps discuté, qui avait l'air très sympa, mais plutôt du genre baiseur fougueux et endurant, avec qui on peut passer une nuit à baiser. Moi, à ce moment, il me fallait mes 8 heures de sommeil!! bon, mais comme j'avais une envie irrésistible de toucher un mec, on s'est fixé un rencard. Je ne pouvais le recevoir, lui non plus ne pouvait m'accueillir chez lui. On s'était dit qu'on trouverait un coin tranquille, et qu'on verrait bien...et puis, on pouvait aussi ne pas se plaire?!

Ca a mal commencé, car je n'ai pas trouvé tout de suite le point de RDV. Je devais le récupérer vers 22H...il a attendu une demi-heure le pauvre..la température avait bien baissé, après quelques orages, et lui en marcel, grelottait. Je l'ai récupéré donc , un peu tremblotant, mais il était comme je l'avais vu en cam...en mieux même, avec une voix chaude et sympa, enjouée, accompagnée d'un petit accent que je ne reconnais pas. Il est d'origine suisse, donc accent suisse, très peu prononcé , mais "charming".

Il ne connait pas d'endroits tranquilles, à part les éternels lieux de drague, que je fuie en général, qui ne m'inspirent pas et où passent du bon et du moins bon, avec souvent des descentes de flics. On cherche donc un champ, ou un sous-bois,(il en profite pour se réchauffer les mains dans mon entre-jambe, pendant que je conduis- très agréable-) et on se retrouve , après quelques kilomètres, dans un champ de pêchers ou d'abricotiers. Ca sent bon le fruit. Il y a une brise légère, agréable, une rivière coule pas loin, on entend le clapotis de l'eau, la lune est voilée, peu d'étoiles, mais suffisamment de clarté pour se voir et distinguer les formes. A part ça, pas un bruit humain.

Sortis de la voiture, on commence à se rouler une pelle...phénoménale. Ce n'est plus s'embrasser, on se mange, se dévore carrément la bouche, la langue, la gueule. C'est trop bon. Je lui bouffe les oreilles , il adore, en réclame encore (En général, il y a 3 types de réactions autour des oreilles: refus total ;ou alors oui, mais ça me chatouille trop et ça me déconcentre,ou bien j'adore...et ça, autant chez les hommes que chez les femmes..moi j'adore..)...il passe ses mains sous ma chemise, me caresse le torse, découvre mes poils qu'il apprécie, me touche les tétons, je fais de même , et vais lui mordiller les siens.Il crie doucement..mes mains descendent le long de son dos, glissent sous le pantalon, caressent des fesses déjà nues (il n'a pas de slips ou caleçons, ce qui est plus pratique pour un plan nature...)..les siennes caressent ma bite , par dessus le tissus..je suis appuyé sur le côté de ma voiture, me laisse faire...j'adore...on baisse nos frocs, je descends prendre en bouche son bel engin, déjà bien dur..suave et doux, un vrai plaisir..il continue à crier , en redemande, me caresse maintenant le dos, après m'avoir enlevé ma chemise..il me relève, et lui descend, me prend dans sa bouche, m'avale le sexe comme on ne m'a jamais avalé..je m'appuie sur l'arrière de la voiture pour ne pas tomber de plaisir...je ne sais pas ce qu'il me fait, mais c'est terrible, je lui demande d'arrêter , sinon je vais jouir, c'est trop bon..il remonte, on continue à se rouler des pelles pendant que mes doigts explorent plus en profondeur ses fesses..il me fait tourner et fouille avec sa langue ma rondelle...c'est encore trop bon..je suis tombé sur une expert, comme rarement j'ai rencontré..sensuel, réactif, bomec en plus...je le replaque contre la voiture, l'embrasse goulument..il me demande alors de le prendre..il se retourne, j'enfile une capote..il se baisse ..je lui propose d'aller sur le capot de la voiture..il s'abaisse et allonge son ventre sur le capot(qui est chaud et le réchauffe, il est content..il me présente ses fesses...que je pénètre doucement, et lentement..il crie tout aussi doucement et lentement, pendant que je m'enfile petit à petit...mes jambes sentent ses jambes, mon bas ventre ses fesses, pendant que je m'agite à l'intérieur..c'est trop bon..il remue des fesses , de plus en plus, moi aussi..jusqu'à ce que je vienne, longuement et profondément...je m'écroule sur lui, ivre de plaisir...me retire doucement.Il est radieux: "t'es trop bon, je suis au 7eme ciel, etc.." je lui demande d'arrêter les compliments, vu ses expériences, il a dû avoir bien mieux que moi...il s'allonge alors le dos sur le capot, je le suce de nouveau, un délice...puis il commence à se masturber tout seul pendant que lui lèche le cul...en 30 secondes, il jouit de plaisir....on écoute le bruit du vent dans les arbres, la nuit qui s'agite, mais tout est calme...on est bien...

Je n'aurais jamais pensé le plaisir à baiser comme ça, dans la nature, la nuit...et sur le capot d'une voiture..pour moi, c'est vraiment le phantasme hétéro de base, de se taper une belle minette sur le capot d'une très belle voiture...bon, là c'était un bomec sur une voiture normale, mais, en fait, c'est vachement pratique (bonne hauteur, chaleur du moteur arrêté -enfin, son marcel blanc et son pantalon blanc ont ramassé la poussière accumulée sur ma voiture depuis plusieurs semaines, donc , si vous pouvez prévoir, avant un plan de ce type, lavez votre voiture!!-), et assez jouissif, je ne pourrais pas expliquer pourquoi(peut-être le phantasme inconscient).
En le ramenant chez lui, dans la voiture, on discute sur nos expériences respectives, nos vies..très sympa. J'aime bien ce genre de rencontres: sex, et sympa...une vraie rencontre je trouve...

on s'est revu par la suite...je vous raconterais peut-être un de ces jours...

Chorégies d'Orange: Alagna demain en direct

Demain mardi 4 aout, sur France 3, à 21H30,et sur France Musique, Cavalleria Rusticana de Mascagni, suivi de Pagliacci(Paillasse) de Leoncavalo, avec Alagna, en direct...et en espérant que le temps sera au rendez-vous!!!!

vendredi 31 juillet 2009

100 eme visiteur

Aujourd'hui, mes statistiques affichent le 100 eme visiteur absolu sur le site(et 279 visites)...Merci Mr ou Mme centième!!!

Bon, pour les grands blogueurs qui dépassent les centaines de milliers de connections, ce n'est que peanuts. Pour moi , qui ai certes commencé il y a plusieurs mois, mais qui, avec les encouragements de 14141 et de Virginie, ai décidé de m'y pencher plus régulièrement, je suis content.

Les visiteurs sont principalement de France, mais aussi du Royaume Uni(je pense savoir qui c'est), du Brésil, des Etats-Unis, de Belgique, Suisse, et même du Liban et d'Arabie Saoudite!! Devrais-je dire tout ça? vous allez penser que je vous flique?...non, pas du tout..je trouve ça intéressant...et amusant de penser que mes réflexions à deux balles peuvent interesser quelques esprits par-ci, par là...

Alagna sur france inter ce matin

Ce matin , sur France Inter , Roberto Alagna: " Sous la douche , je suis exceptionnel"...hummm...on aimerait bien en savoir plus, voir plus....enfin peut-etre entendre .....
Voilà comment on déforme tout quand on pense beaucoup au sexe...c'est comme avec le verbe habiter....

jeudi 30 juillet 2009

Mr Propre et effets de gel: suite et fin

Episode n°3:

Plusieurs semaines passent, il part en vacances une semaine, me recontacte à son retour par msn, et me dit qu'il a une surprise pour moi, qu'il a très envie de me revoir, qu'il a envie de moi..il se défoule, commence à utiliser des mots un peu crus auxquels il ne m'a pas habitués (mais moi, ça ne me déplait pas, tout dépend du contexte), tout en s'excusant d'être aussi cru....et puis , finalement, il craque et me décrit sa surprise: son cul...qui est à ma disposition...Sympa, Serge..je te revaudrais ça...on prend donc rencard, j'arrive à me dégager 2 heures dans une après-midi et lui aussi...j'arrive chez lui..même scénario que d'habitude, sauf que là, très excité, en 5 minutes , on est sur son lit, les chemises et boxers volent en 2 secondes , et c'est parti....et donc , au bout d'une demi-heure de caresses, baisers et autres papouillages intimes et plus qu'excitants(je bande dur comme un fou...), où nos fesses respectives ont été explorées par nos doigts agiles, il me propose de le prendre.

Là , je dois préciser que la sodomie n'est pas mon truc préféré, mais que j'y prends goût depuis quelques temps, même si j'ai assez peu d'expériences en la matière. Ca ne se fait pas avec le premier venu -enfin moi, je ne pourrais pas-, cela suppose confiance, respect, intimité et une envie réelle de le faire. Mais , je dois dire que j'y prends un plaisir certain, et les fesses me font de toutes les manières un effet radical! Donc , je reprends.
Serge , ou Mr Propre, qui a les fesses sensibles a bien sûr tout prévu: capotes + gel, "pour que ca glisse mieux": tu as raison, c'est plus facile et plus agréable...mais là, il s'en badigeonne les fesses copieusement, ainsi que mon sexe qui glisse et brille comme un beau savon... on se recaresse, prenons nos positions, et là, et bien, le Arthur, il est très embêté: impossible de trouver la rondelle, j'y faufile mes doigts, accompagne mon sexe, mais pas possible de rentrer: une vrai patinoire..ça glisse de partout...je m'y reprends une fois, deux fois, trois..rien à faire. On change de positions: devant, derrière, debout, agenouillé: non, ça ne marche pas. En plus, moi qui était dur comme une barre d'acier, me voilà ramollo comme un marsmallow (savonné en plus), et c'est plutôt difficile de pénétrer ce genre d'orifice si on n'a pas un minimum de dureté...En plus, comme toutes les fenêtres et portes sont fermées, et que dehors, il fait chaud, la température de la chambre s'est élevé, et je dégouline littéralement de transpiration...Finalement, j'éclate de rire , et lui aussi d'ailleurs..je me confonds en excuses(ça ne m'est jamais arrivé, un truc pareil), lui explique que sans doute, étant trop excité , je ne peux plus aller plus loin...je m'allonge , mouillé de sueur sur ses draps...on reste silencieux quelques instants. Il me propose de continuer sur des fellations (sous plastique of course). Il en a acheté une boite spéciale d'hyper fins. Donc , on se finit en cunni lingus. Mais moi, je n'arrive pas à éjaculer. Et je reste excité, mais sans jouissance.


Conclusion

Je me pose des questions sur moi: peut-etre que les mecs ne m'intéressent plus, ou alors , la sodomie , c'est vraiment pas mon truc. Mais surtout, je crois, pour l'instant, que c'est le gel qui a des effets dramatiques sur mon érection. Quelqu'un a peut-être vécu ce genre d'expériences? je suis curieux de savoir.

De toutes les manières, si vous le voulez, je vous tiendrais au courant si je revois Serge(après cet épisode foireux, je doute qu'il me recontacte), ou si j'arrive à réussir ce genre d'exercice avec quelqu'un d'autres.

En tous les cas, on s'est bien amusé, on a quand même pris notre pied, et Serge, il me touche beaucoup (et pas que par contacts physiques).

PS: avant de partir, il a pris une douche, moi aussi-et je n'ai pas osé pisser dans la douche-, et il a tout de suite mis les draps dans la machine à laver, qu'il a mis en marche immédiatement. Quand on est Mr Propre, on assure....

Méditerranée 4

Vents de poussières,
Sur les chemins, éphémères
Fantômes fuyants.

mercredi 29 juillet 2009

les 4x4

Avez-vous remarqué le comportements des chauffeurs(ou « chauffeuses ») de 4x4? Sans doute la taille, la puissance de la voiture leur donnent un sentiment de force, de pouvoir qui leur donnerait droit à faire n'importe quoi.
En général, ils se garent sur les trottoirs (et c'est pour cela que dans la plupart des grandes villes, les trottoirs sont maintenant protégés de diverses barrières, poteaux, bites ou boules -désolé, mais c'est le terme...- à ras de terre (et qu'il est imprudent pour un cycliste de vouloir caresser , même de façon délicate, au risque de se casser la gueule tout seul , et correctement!), ils s'arrêtent à peine aux stop, respectent peu les piétons, et vous dépassent sans prévenir.
J'ai failli m'en prendre un qui déboulait par derrière, sur un petit chemin de terre (OK, un 4x4 est plus adapté sur ce genre de terrain, qu'une voiture de ville...), que je n'avais pas vu venir -il n'y avait personne sur ce chemin-, et qui m'a dépassé dans un nuage de poussières incroyable, au moment où j'allais faire une embardée pour éviter une ornière...il s'en est fallu d'un cheveu!!!ma fille m'a engueulé copieusement d'ailleurs, de mon irresponsabilité (« c'est pas parce qu'on est sur un chemin, qu'il n'y a plus de code de la route! ».
Tout ça pour dire que je hais les 4x4. J'ai entendu parler il y a plusieurs mois du "gang des 4x4" -je ne sais pas si ils existent encore-, qui dégonflait les pneus des 4x4 en ville...j'approuve. J'espère qu'avec la taxe carbone, ils seront triplement taxés!!!!

Mr Propre et effets de gel : suite

Episode N°2.

Je l'ai donc revu une fois de plus, quelques semaines plus tard. C'était aussi agréable que la première fois, et toujours aussi clean. J'ai appris au passage que les fellations n'étaient pas safe à 100% et que le coup de la capote à sucer n'était sans doute pas si idiot que ça. (Je fais hyper attention avec ces histoires, mais je pensais que la fellation était sans risque. En fait, il y aurait 10% de risques..c'est pas énorme, mais il suffit de tomber dans les 10%....je fais gaffe maintenant...sauf peut-être avec Serge , vu comme il est précautionneux). Le scénario de la fois précédente se répète à peu près de la même façon, avec peut-être un peu plus de complicité. Je sens une personne très fragile, qui a dû se prendre des claques dans la figure, hyper prudent, de peur de se faire avoir...j'essaye d'en savoir plus, mais je comprends que je ne dois pas insister....on discute de choses et d'autres tout en se caressant...sa bouche n'est pas plus ouverte qu'avant, apparemment, il n'aime pas embrasser, pourtant il suce très bien, avec la capote, et me fais jouir comme rarement....mais moi, j'adore qu'on m'embrasse goulument , ainsi que les langues dynamiques et fouineuses.....toujours est-il que dans la discussion, je lui fais comprendre que son cul m'intéresse et que j'irais bien y fouiner un peu. Il semble ne pas relever..Etant quelqu'un de "bien élévé", et estimant que sur ce point, il ne faut pas forcer les choses, je laisse passer...

suite et fin demain....

Méditerranée 3

Silence de l'aube.
Soudain, chant fou des cigales,
Et puis, plus un bruit.

Les détails

Avec le temps qui passe, je m'attache de plus en plus aux détails, quitte à ne plus percevoir le général. Il me semble que c'est dans les détails qu'apparait l'essentiel, ce qui me touche, qui m'émeut. Car le détail en fait souligne que le général est présent, qu'il est assumé, préparé, en place, et c'est ce détail qui révèle l'essentiel du tout, la perfection du moment, de l'action, de l'évènement. J'ai du mal à exprimer ce que je veux dire, je ne sais pas si je suis clair; prenons un exemple: un repas de famille: le truc souvent casse-pied par excellence, avec des sous-entendus latents, des rivalités sourdes, des jalousies, mais en même temps, que tout le monde adore , car on retrouve sa famille, son origine, ses racines...le général: c'est le repas, qui va se passer de toutes les manières; le détail : c'est le sourire d'une mère à ses enfants, la joie d'une petite fille de 5 ans devant la glace qui arrive, un geste fraternel de la main, ou aussi, une expression d'énervement d'un cousin,un regard accusateur, je ne sais quoi...tous ces petits détails qui donnent de la saveur à ces instants à la vie. C'est aussi dans les détails que l'on distingue les désirs cachés, les souhaits non avoués, le caractère des uns ou des autres..et parfois, on se trompe d'ailleurs dans les interprétations, tellement focalisé par nos propres projections sur l'autre....

J'ai l'impression que la forme du HAiku fait transparaître ces sentiments du "détail". C'est peut-être pour cela que cela m'est venu d'un coup. Je ne sais pas.

mardi 28 juillet 2009

Mr Propre et effets de gel

Introduction

J'avais rencontré Serge sur le net, il y a déjà bien 6 mois je pense...En discutant basiquement, j'apprends qu'il est un peu plus jeune que moi, 40 ans, je le pense bi, il ne l'est pas. Il demande beaucoup de discrétion et d'hygiène...ça tombe bien moi aussi..., il se dit un peu gros , mais apparemment , il ne l'est pas trop..1,75 pour 68k d'après mes souvenirs...il est "50/50", et est prêt à tout sauf des plans crad...tout ce que j'aime quoi...on se donne donc RDV pour un lundi matin, où il est en vacances, et où je suis dispo...RDV à la gare...on se branche sur msn , histoire de voir nos têtes: ce n'est pas un dieu grec, mais il n'est pas laid non plus. Ca me convient.


Episode n°1:


Le jour J, j'arrive un peu en avance , à la gare..je traine devant les journaux (ce n'est pas le point de rencontre)...il a fait pareil...et me reconnait tout de suite...il me fait la bise ("si ca ne te gène pas...")...et on file chez lui....il est plutôt bien fait de sa personne, il a une espèce de cicatrice sur la joue mais ça se voit peu...il habite à 5min de la gare, une rue où je passe très souvent. L'immeuble, ancien, a été refait, c'est nickel.Il ouvre sa porte.L'appart est nickel aussi, tout refait, style design sympa. Sa cuisine est en chantier, et il s'excuse du foutoir(2 échelles, et quelques outils, pour moi , ce n'est pas du désordre...). Il me propose du café, que j'accepte, m'installe dans le coin bar de son salon...tout est très propre...il amène le café, on discute de choses et d'autres..il me dit être timide. Comme je le suis aussi, je me demande bien comment on va passer à l'acte. On continue à discuter. Il finit par m'avouer qu'il fait son ménage 2 fois par semaine, qu'il fait attention à ses planchers en bois, etc...j'hallucine total!!!

A force de discuter, et l'heure passant, je me lève et me rapproche. Il a compris. Nos lèvres se rapprochent, je l'embrasse. Sa bouche reste petite et un peu fermée...on se caresse, la nuque, le dos, les fesses, l'entrejambe, on passe les mains sous les chemises..qui tombent petit à petit...on se retrouve en caleçon..il me désigne sa chambre...on continue....on se retrouve en caleçon sur son lit...je le lui enlève..bel engin en érection, il n'arrête pas de me caresser, très agréable...je commence à le sucer...lui veut faire de même sur moi , mais me dit: "ca te gène? mais j'ai eu une opération sur la machoire (je commence à comprendre la bouche peu ouverte)...et je préfère te sucer avec une capote si ça ne t'ennuie pas"...moi: "why not?" ...il me file donc une capote que j'enfile, et le voila qui me suce à travers le latex...C'est la première fois que ça m'arrive...très agréable en fait, nouvelles sensations...mais pour lui, ça ne doit pas être très agréable...apparemment , ce ne sont pas des capotes aromatisées!!!!il continue , me caresse partout, prend des positions incroyables..très excitant , ce type...et moi , les trucs qui m'excitent, ça me fait crier, voire hurler de plaisir...oulalah!!il ferme la porte de sa chambre...sans doute des voisins trop proches qui pourraient l'entendre s'envoyer en l'air???je lui demande si il souhaite que j'arrête de crier, non, non pas du tout me dit-il...je continue donc....tout ce petit jeu de caresses, branle, suce, s'embrasser, et se recaresser, etc...va durer presque 2 heures!!! je suis impressionné de tenir si longtemps...et lui aussi d'après ce que je vois, mais c'est plutôt agréable!!! Apparemment, il compte le temps, car au bout d'un moment , je le vois me "prendre en main" dans un objectif bien précis....et me voilà qui jouis....et lui continue à se masturber et fait pareil....belle jouissance. Immédiatement, il sort le sopalin...et la lingette imbibée d'alcool pour bébés, pour que je me nettoie correctement...et lui aussi....il doit avoir conscience de son côté maniaque, car il me dit tout de suite " le sopalin , ça va, mais quand même , avec la lingette, on montre au mec qu'on est attentionné , non?"..je n'ose le contredire, mais ai vraiment envie d'éclater de rire...je demande à prendre une douche...no problem...il me passe donc une serviette bien propre....et je pisse dans la douche, peut-être par provoc , je ne sais pas....mais j'en prends un double plaisir....
en fait il attend des copains à déjeuner à midi et demi, et me fait comprendre que je dois déguerpir...et moi aussi, d'ailleurs, vu le boulot que j'avais prévu de faire ce matin là, et qui ne sera pas fait cette semaine....

on s'embrasse, et je file...en se disant qu'on se reverra...

dans la journée, j'envoie un mail pour remercier et lui dire que j'avais beaucoup apprécié cette matinale....il me répond le soir tard de façon laconique..."oui sympa merci"...oulalalah, je sens qu'on ne va pas se revoir de sitôt...et puis 3 jours après , je le retrouve sur le net...il me demande si on se reverra, je lui réponds "oui, bien sûr"..il est apparemment étonné de ce "oui franc et massif" , réponse qui suppose qu'on se reverra effectivement...d'autant plus me dit-il que sa machoire sera sans doute guérie, et que donc il pourra ouvrir sa bouche normalement et gober plein de choses, en plus des mouches!!!!!


la suite, c'est pour demain, même heure....