jeudi 28 janvier 2021

Signaux faibles

 Effets du couvre-feu et du semiconfinement actuel qui oblige à garder les lieux de rencontres fermés, il est plus difficile de faire des rencontres, coquines ou non d ailleurs. Et les applis sont moins fréquentées il me semble . Du coup, je me mets à imaginer plein de choses à partir de petits détails observés chez l un ou l autre . 

Par exemple, j ai un très bon feeling avec un partenaire professionnel, qui bosse beaucoup sur les organisations . Je le contacte à chaque fois que je suis un peu en difficulté, et il a toujours les mots et idées qu il faut pour me redonner de l énergie. En plus, il est plutôt mignon. Et je sens ce je ne sais quoi qui me dit qu on a peut-être les mêmes goûts.... mais est-ce vraiment le cas ? Je l ai trouvé  sur LinkedIn, et il like ou commente  nombre de mes posts hebdo. Je me sens plus complice avec lui . Et j attends son like  a chaque fois! Mais bon, je ne peux pas encore lui proposer une bière , et plus si affinités. Et puis, ça ne veut rien dire , en fait, ces likes!je me fais des idées?! D ailleurs, je me demande toujours comment je pourrais repérer les mecs en recherche de mecs a mon boulot. Avec le télétravail, les bureaux sont presque vides , on pourrait envisager des rencontres , non? 

Autre presque rencontre ? l’autre jour, je rentre du boulot, je suis à 3 min de mon domicile, à pied . Il doit être presque 18h, peu avant le couvre-feu. Il pleut. Je croise un type qui rentre de faire son jogging . Mon regard se fixe spontanément (!) sur son bas-ventre , que moule son pantalon serré de jogging, et qui laisse deviner des volumes intéressants. Je ne sais pas si mon regard était trop insistant, mais il me lance un grand «  bonjour » avec un grand sourire, sans masque, alors que je suis moi-même masqué. J ai été tellement surpris, que le temps de réagir, il avait disparu. Du coup, je vais essayer d aller courir dans le quartier à cette heure là, même si pas évident du fait de ce couvre-feu. Et je m interroge encore sur la signification de ce bonjour. Je me fais des illusions? Ou je peux avoir bien compris? 

En attendant, je pars courir. Au minimum, j entretiens et mon corps et mon mental. Au mieux, je rencontre de nouveau le beau jeune homme. 

mardi 19 janvier 2021

PD

En sa baladant en ville l’autre jour avec ma moitié, j’ai aperçu dans une rue perpendiculaire à celle où nous étions, à une cinquantaine de mètres de nous, un couple de mecs qui se retrouvait. Ils s’embrassaient goulûment, sans cacher la vigueur de leurs sentiments, ou attractions !! Mon regard a été spontanément attiré, orienté vers eux, et je prenais plaisir à les regarder, alors que ma moitié continuait à me parler en regardant droit devant. L’un des deux hommes a remarqué mon regard, que j’ai légèrement détourné, moi-même sans doute un gêné de me faire surprendre à zieuter, mais je les trouvais très mignons... Eux, ils n’étaient pas du tout gênés, plutôt très fiers, et ils devaient se dire que j’étais un sale con à s’étonner de voir deux mecs s’embrasser ainsi en pleine rue.

A ce sujet, j’ai visionné récemment un petit court-métrage très sympa PD, que je vous recommande. Le message est très clair, c’est peut-être trop beau pour être vrai, mais j’ai bien aimé. J’aurais bien aimé voir ce genre de court-métrage quand j’avais 20 ans (et je me demande ce que j’aurais fait d’ailleurs..) , avec notamment ce couple d’hommes qui réponds au personnage principal à sa question sur leur quotidien et le regard des autres : « soit tu te mens à toi-même, et tu mens à tout le monde ; soit, tu fais face, et tu t’en bas les couilles »..; et peu après, « tu fixes droit dans les yeux, c’est à eux de changer, pas à toi ».…la scène avec le prof semble très naturelle, et est très pédagogique. Mais un prof peut-il partout aujourd’hui tenir ce discours ? Pas sûr.

Et j’aime bien le changement d’attitude du « beau mec » Esteban, et ces baisers de ces deux personnages, notamment le dernier (mais pas que celui-là), que je trouve très sexy.

PS : voici les méfaits ou bienfaits du télétravail ? je regarde des trucs pendant mes pauses cafés que je n’ai jamais le temps de regarder en temps normal.

jeudi 14 janvier 2021

2021??

 

Nouvelle année qui arrive, qui devrait etre facilement être meilleure que 2020 ? en même temps, on démarre mal : le Capitole, le deviant du virus, etc....mais restons optimiste...et tout ce qui ne tue pas rends plus fort, comme disait je ne sais plus qui….

Donc, je vous souhaite quand même une bonne année, avec de l’énergie, du dynamisme, de l’enthousiasme ( on dit aussi parfois que l’on souhaite ce qu’on n’a pas…), et comme je l’ai souvent dit, beaucoup de « frottements » chers à Montaigne, « Il faut voyager pour frotter et limer sa cervelle contre celle d’aultruy ».

Parce que oui, je trouve ce début d’année très morose, très peu d’énergie en moi et autour de moi, pas d’envie de faire, tout ça par fautes de perspectives. Et pourtant, je suis dans un secteur privilégié, je bosse toujours, j’ai un salaire à la fin du mois, alors que pour d’autres, c’est vraiment la catastrophe.

Mais arrêtons les plaintes.


J’ai très envie de prendre un homme dans mes bras. Ca fait trop longtemps. La dernière fois, où c’était vraiment bien, c’était donc la veille du second confinement. J’avais un boulot d’enfer, mais je savais que mon sauna préféré serait fermé à partir du surlendemain, pour une durée indéterminée. A force de tergiverser entre les impératifs du boulot, le risque de choper le virus, et les douceurs masculines chaudes et humides, j’ai fini par craquer et filer au sauna.

Je n’avais qu’une bonne heure devant moi. Mais j’ai bien fait d’y aller : du monde (évidemment), toujours des précautions liées au virus (même si on peut se poser des questions sur l’utilité d’un masque dans ce genre de lieu, mais bon, on te prends la température à l’entrée, c’est déjà ça, et puis avec cette chaleur, le virus, il tient le coup?), de belles rencontres, même si pressé par le temps, ce fut trop furtif, trop bref.

Moi qui au début n’appréciais pas ce genre de lieux, c’est devenu pour moi presque une drogue. J’adore y être, admirer de beaux corps, observer des échanges parfois étonnants, faire souvent des rencontres que je n’aurais jamais faites ailleurs, car nous sommes tous égaux, dans le plus simple appareil, dans les saunas. Autant vous dire que ça me manque, même si je n’y vais pas non plus toutes les semaines en temps habituels, et que , hors confinement, je peux ne pas y aller pendant plusieurs mois (mais je sais que si je veux, je peux y aller, alors qu’aujourd’hui, c’est vraiment impossible, car ces lieux sont fermés, et donc devenus inaccessibles. Je me demande si ils tiendront d’ailleurs, et qui ira se mobiliser pour eux ? ).


Comme les saunas sont défendus, je me replis sur les alternatives :

- les applis : il y a peu de monde, personne ne reçoit car chacun est avec sa moitié, pas évident. j’ai quand même fait une rencontre, mais assez décevante. Je le sentais, j’y suis quand même allé. Mais pas convaincu. Comme quoi, quand on ne sent pas, il ne faut pas insister. Et en théorie, je devrais éviter ce genre de contacts rapprochés en ces temps de pandémie, n’est-ce pas ? Mais le désir d’hommes reste trop fort.

- les sites : j’ai redécouvert un site que je visitais souvent : desirs-emois.blogspot.com. Toujours de belles photos et/ou illustrations, et une liste de sites où l’on peut trouver aussi de belles photos de jolis messieurs….et la découverte que de nombreux blogs illustrés sont passés sur tumblr. Je comprends pourquoi je ne les retrouvais plus !

Voilà où j’en suis réduit en ce moment.


Je ne parle pas de la lecture des blogs amis que je continue à dévorer : merci Matoo, merci Estef, merci ceux qui continuent à écrire, pas comme moi, qui ai du mal à trouver du temps pour ça...