mardi 18 janvier 2022

2022

 Une année qui finit, bizarrement; et une année qui démarre, on verra ce qu'elle nous réserve. 

Je suis moins optimiste que Estef, mais il a peut-être raison? 2021 m'aura confirmé que rien n'est jamais acquis, et qu'il faut continuer à défendre ses idées, se battre sans répit, et que tout peut s'écrouler très vite (voir les effets de la pandémie), que certaines bases qui pour moi sont inébranlables (les droits de l'homme, la démocratie) sont finalement fragiles, ou plutôt, pas forcément gravées dans le marbre pour l'éternité! 

Tous les ans, je cite Montaigne , en souhaitant des "frottements" enrichissants pour chacun.e de vous! Je réitère car je crois plus que jamais aux bienfaits des frottements en tous genre! Je rajouterais également de la fraicheur et de la légèreté (même si celle de l''être est parfois insoutenable? aaha!  Kundera, un de mes auteurs fétiches que je vous recommande!) 

Bonne année à vous!


samedi 11 décembre 2021

Sans queue, ni tête (11)

 

**Compliqué d’écrire en ce moment. Enfin, cela fait un moment que je n’y arrive pas. J’ai voulu me lancer sur "Inktober with a keyboard", mais avant que je trouve la liste de mots, j’avais déjà pris des jours de retard, et je n’ai pas pris le train en marche.

Et puis, entre le boulot, la famille, les sorties, les copains, je n’y arrive plus. Même pas le temps de faire des rencontres. Je ne sais pas si c’est avec l’age, ou si c’est parce que je veux tout faire en même temps, mais j’ai l’impression d’être toujours en surchauffe ! Meme si je me ménage des plages de tranquillité, mais trop peu !

Je dois etre aussi un peu déprimé. Le climat anxyogène dans lequel on baigne y est certainement pour quelquechose, entre virus, Zorglub (référence d’une génération apparemment, je ne comprenais pas pourquoi ce n’était pas sorti, mais je pense que c’est finalement daté!), discours creux de nos politiques, postures incohérentes (le mot est faible) de notre Pdt aux Emirats, réchauffement, etc.….J’ai vraiment perdu de l’énergie !

**Pas eu, ni pris de nouvelles de Alvaro. J’ai failli le revoir, et ca n’a pu se faire au dernier moment. Et je ne suis pas revenu à Paris depuis, du moins avec une plage de temps suffisante pour le voir. Il m’a en fait mis devant mes réalités, mes (non) choix, avec une simplicité désarmante, qui me fait reconsidérer ma relation avec les hommes notamment. Tout un ensemble qui fait que je passe beaucoup moins de temps sur les sites de rencontres (j’y vais quand même, mais très peu. J’ai aussi pris conscience du rapport temps passé/ rencontres qui n’est vraiment pas favorable!). Et si je suis allé une ou deux fois au sauna depuis septembre, je suis plus un spectateur, bien au chaud dans les vapeurs, qu’un acteur de ces lieux humides. 

Je ne sais pas si c’est lié au Covid, mais je suis aussi beaucoup plus prudent sur mes pratiques : j’ai peur de choper un truc.

**en relisant ce texte, j'éclate de rire! On dirait que je suis totalement dépressif!!! C’est pas très stimulant tout ca, mais c’est pourtant l’humeur du moment, qui peut expliquer mon silence sur ce blog. J’ai pourtant des choses que je souhaite partager, et souvent envie d’écrire, mais je ne prends pas le temps.MAis je vais bien quand même, ne vous affolez pas!


**Sinon, j’ai revu avec un grand plaisir sur Arte « Plaire, aimer et courir vite » de Ch.Honoré, que j’ai vraiment adoré de nouveau. Très subtil et fin, avec un Pierre Deladonchamp que j’apprécie de plus en plus, et notre Vincent Lacoste, tout en fraicheur et spontaneité ! Je vous recommande !

mercredi 15 septembre 2021

Le destin, c'est quoi?

 La vie est faite de coïncidence et de hasards. Mais est-ce vraiment des coincidences? provoque-t-on le destin? le hasard? ce qui "doit" nous arriver? 

Cet été, mon esprit a été étrangement happé par Alvaro, ce bel homme rencontré dans un sauna parisien, il y a deux ans je crois, et qui m'avait beaucoup impressionné et touché (dans tous les sens du terme), et dont j'avais perdu le numero de telephone, suite à un bugg de mon téléphone. Il m'avait tellement hanté que j'avais produit ce petit haïku, reflet de mon état d'esprit estival. 

Je suis retourné récemment à Paris. Première fois depuis mars 2020. Première fois que je reprenais le train aussi. Curieuse sensation de retrouver ce "monde d'avant", la foule, les activités quasi normales, sauf que en milieu fermé et parfois en milieu ouvert, les "gens" portent des masques, et les terrasses de café ont colonisé les trottoirs, pour mon plus grand bonheur.

Toujours est-il que étant à Paris, je n'ai pu m’empêcher de trouver quelques heures pour trainer au sauna...avec le secret espoir de retrouver Alvaro.

Le sauna était plein. Rarement vu autant de monde. Et autant d'activités. Comme à mon habitude, j'ai fait mon petit tour, et à l'un des étages, j'aperçois un type qui lui ressemble. Je le fixe, mais il passe devant moi sans me voir. Peut-être pas lui.

Plus tard, installé dans le hammam, observant ce qui s'y passe, je le revois apparaitre. Il va s'installer au fond. Il est à 3 metres de moi. Je le fixe au travers de la vapeur assez épaisse. Je ne sais pas si il me voit. Il est allongé. 

Tout d'un coup, il bouge son corps, s'étale un peu plus. Il rampe par "à coup", rapprochant son corps de moi. Au bout de quatre ou cinq "à coups", son pied est proche de mon corps, effleurant ma cuisse. 

Plus d'hésitation, je commence à lui caresser la cheville. Il répond immédiatement à ma caresse. Peu à peu, on se retrouve en corps à corps, nos bouches se sont trouvées et le reste aussi...au bout d'un moment, je lui glisse dans l'oreille " je crois que l'on se connait"..il semble ne pas entendre, et préfère se concentrer sur nos corps...J'ai très chaud, je sors. Il me suit, on se retrouve sous les douches, puis au sauna sec....Très beaux moments de belle sensualité.

Et puis on se retrouve dans le jacuzzi et on discute. Il a une parole incroyable: " je crois avoir la mémoire de ton corps. On s'est déjà rencontré". Je confirme et lui rafraichis la mémoire. Cela lui revient petit à petit. 

Et tout ce qu'il dira par la suite me touchera profondément... je raconterais peut-être plus tard, mais il m'a fait chaviré, ce bel hidalgo. 

En tous les cas, j'ai récupéré son 06...(et il avait toujours le mien) il pourrait passer par chez moi;  je l’appellerai la prochaine fois que je monte à Paris, pour un sauna, un verre, un repas, une expo? ou autre?

vendredi 27 août 2021

Retour au sauna

 Me voici de retour de vacances d été : une vraie coupure, comme je n ai pas fait depuis longtemps. J ai même oublié mon code d accès à mon mail pro (mais pas à ce blog!), à mon compte en banque en ligne ( plus grave), et je croise des collègues, pas très proches, mais dont j ai totalement oublié le nom!!! C est grave ! 

 Le retour est donc un peu difficile , beaucoup de mal à me motiver ! Mais depuis un bon moment, je pense à mon sauna, qui est a 300 m de chez moi, qui rouvrait le jour de mon départ en congés ! Je pensais y aller dès mon retour, mais compliqué avec ma petite famille … cet après-midi, corvée de rangement de mon bureau, où il n y a personne, j ai craqué et j ai pris deux heures pour y faire un tour ! Pas très sérieux, mais les hormones me travaillent! 

Quel bien ça fait !! Privé de sauna depuis l automne, privé aussi de mecs très peu réactifs et peu présents sur les applis, je suis littéralement en manque! Mais je sais quand même me tenir, et je ne fais pas n importe Quoi !

Donc, pour entrer, tu montres ton pass sanitaire , je m y suis plié, en espérant que les logiciels ne gardent pas de traces de mon passage ! 

Ensuite, pas de masques obligatoires , et je retrouve un sauna comme avant, avec quelques rénovations faites pendant le confinement qui font de ce sauna un sauna encore plus nickel! Le top des top des divers saunas que j ai pu expérimenter! 

J étais inquiet de la fréquentation d un vendredi après-midi d août : c était plutôt honorable, une bonne vingtaine de mecs, peut-être plus. Bon, je n ai pas vraiment trouvé mon bonheur (un type magnifique, qui n arrêtait pas de me sourire, m a échappé au dernier moment avec un mec plus vieux que moi, j étais vert ! Pas assez rapide!) 

Mais j ai apprécié de retrouver les odeurs de sauna, mélange de produits particuliers de nettoyage et d huiles essentielles, de retrouver les vapeurs humides du ham man, les bulles du jacuzzi et les mains baladeuses sous l eau, un vrai plaisir ! Et puis de pouvoir contempler et déambuler au milieu de ces corps, avec juste une serviette autour de la taille, c est top!

J ai prévu d y retourner en septembre. 

A suivre. 

jeudi 19 août 2021

Désir ?

Dans la chambre claire,

Face à mon vit raide et rouge,

Ton désir absent.

lundi 16 août 2021

Réminiscences d Alvaro

Chaleurs de l été,

Comme nos étreintes humides

Quand nos corps fondaient.

samedi 14 août 2021

Tige de parking

 Arrêt pour se dégourdir les jambes. Les filles sortent, je reste dans la voiture, dormaillant . 

Une voiture se gare à côté. Deux jeunes de 25/30 ans. Mignons. Eux aussi vont sans doute se dégourdir les jambes, boire un café ou fumer une clope. L un ouvre la porte de mon côté et sort. Je devine alors sous son jean une tige énorme. Apparemment au repos. Ou trique du matin? Je ne saurais jamais. 

Je ne sais pas si c’est la chaleur de l été, ou le manque, mais je continue à être omnibulé par les entrejambes, et à imaginer ce que cachent les maillots de bain ou les pantalons….